Les réserves d'énergies fossiles contiennent l'équivalent de 3 500 milliards de tonnes de gaz à effet de serre, selon un inventaire inédit

  • AFP
  • parue le

Les réserves mondiales de combustibles fossiles contiennent l'équivalent de 3 500 milliards de tonnes de gaz à effet de serre, qui seraient libérées si elles étaient utilisées et mettraient à mal les objectifs climatiques internationaux, selon un inventaire inédit publié lundi.

Cette quantité phénoménale correspond à ce qui serait libéré dans l'atmosphère si les réserves de pétrole, de gaz et de charbon étaient totalement produites et utilisées, selon ce registre mondial créé par Carbon Tracker et Global Energy Monitor. Cela équivaut à "plus que toutes les émissions produites depuis la révolution industrielle" et "plus de sept fois le budget carbone restant pour respecter la température limite de 1,5°C", indiquent les auteurs. Cette notion de "budget" carbone renvoie à la quantité de CO2 pouvant être émise pour un résultat donné, en l'occurrence l'objectif le plus ambitieux de l'accord de Paris sur le climat.

Le réchauffement depuis l'ère industrielle, qui a été alimenté par les énergies fossiles, a déjà atteint 1,1°C, entraînant une série de catastrophes. L'Agence internationale de l'énergie (AIE) avait suggéré l'an dernier de renoncer à tout nouveau projet pétrolier ou gazier, pour accompagner une baisse rapide de la demande et afin de garder le réchauffement sous contrôle.

Le registre - qui contient les données sur plus de 50 000 sites dans 89 pays - a pour ambition de fournir aux dirigeants politiques et à la société civile les données nécessaires pour gérer la sortie progressive de ces énergies fossiles. Le registre montre notamment que les États-Unis et la Russie détiennent chacun suffisamment de réserves de combustibles fossiles pour faire exploser l'ensemble du budget carbone mondial, même si tous les autres pays cessaient immédiatement leur production. Il identifie également la source d'émissions la plus puissante dans le monde: le champ pétrolier de Ghawar en Arabie saoudite.

"Le registre mondial aidera les gouvernements, les entreprises et les investisseurs à prendre des décisions pour aligner leur production de combustibles fossiles sur la limite de température de 1,5° et, ainsi, à empêcher concrètement la disparition de nos îles", a souligné Simon Kofe, ministre des Affaires étrangères de Tuvalu, l'un des archipels du Pacifique menacés par la montée des eaux et le réchauffement climatique. "Nous disposons désormais d'un outil qui peut aider à mettre efficacement fin à la production de charbon, de pétrole et de gaz", espère-t-il, dans un communiqué accompagnant la publication du registre.

Commentaires

jean-jacques Attia

Tant que des financiers, appuyés par des rêveurs, soutiendront les EnR intermittentes, il y a très peu de chance de mettre fin à la production de charbon, de gaz et de pétrole. Les acheteurs ne manqueront pas, à commencer par les économies européennes.

EtDF

Mais ce carbone (charbon, gaz, pétrole) ne vient pas de la lune... En ces temps la sur terre, c'était comme un paradis. Il y avait de magnifiques fougères, des arbres gigantesques, plein de vie dans les océans (depuis le plancton jusqu"à beaucoup de bestioles), et puis de gros animaux magnifiques qui vivaient très très bien sous ce climat chaud, et humide avec une atmosphère chargée de CO2. (bien plus que maintenant). Personne ne se posait de question. Ensuite est venu le permafrost et les hydrates de carbone..Et on se retrouve l'homme (bon il a de plus en plus de neurones et se pose des questions) et en même temps avec une notion de déréglemente climatique.... Décroissance c'est retourner aux brontosaures et aux fougères... . ..sans trop de neurones... .

Albatros

Toujours sortir des chiffres monstrueux. Résumé du message : "Vous n'avez pas assez peur alors nous, les Grandes Consciences Eveillées, l'Elite mondiale autoproclamée, nous allons continuer les discours apocalyptiques à la Al Gore pour vous effrayer et vous faire expier votre péché originel".
Bref, une religion de plus.
Un catéchisme stérile.
Au moment où il faut que le génie humain soit "boosté" au maximum, voilà les obscurantistes, les prédicateurs qui donnent de la voix. C'est l'ONU qui vous le dit : "Vous avez fauté. Vous devez avoir PEUR".

Le Taquin

Tout à fait d'accord avec Albatros. La parole du Giec c'est la parole d'évangile et les pauvres pécheurs que nous sommes doivent se repentir sinon nous ou nos rejetons grilleront sur une Terre devenue Enfer ! Amen

Ajouter un commentaire

Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.