Nucléaire iranien : Moscou espère que l'incident de Natanz ne « sapera pas » les négociations

  • AFP
  • parue le

La Russie a dit espérer lundi que l'incident survenu dans l'usine d'enrichissement d'uranium de Natanz en Iran, dénoncé par Téhéran comme une attaque israélienne, "ne sapera pas" les négociations pour le sauvetage de l'accord nucléaire.

"Nous espérons que ce qui s'est passé ne deviendra pas un cadeau aux divers opposants de l'accord et ne sapera pas les consultations qui prennent de l'ampleur", a indiqué le ministère russe des Affaires étrangères dans un communiqué.

Se disant "alarmé", Moscou a estimé que "si des actions malveillantes sont à l'origine de cet incident, une telle intention mérite une forte condamnation". Le ministère s'est dit "convaincu" que les causes de l'incident feront l'objet "d'une enquête approfondie de la part de l'Iran", saluant la réaction "opportune" et "professionnelle" des spécialistes iraniens.

Dimanche, l'Iran a annoncé que le complexe nucléaire de Natanz, dans le centre du pays, avait subi un "accident", qualifié d'acte de "terrorisme", et ayant entraîné une "coupure de courant" n'ayant fait "ni mort, ni blessé, ni pollution". Téhéran a accusé lundi Israël, son ennemi juré, d'être derrière cette attaque présumée, et a promis une "vengeance".

Cet incident a eu lieu alors que des discussions sont en cours à Vienne pour tenter de faire revenir les États-Unis dans l'accord international de 2015 sur le nucléaire iranien et de lever les sanctions imposées par Washington contre Téhéran depuis son retrait de ce texte en 2018.

Ajouter un commentaire

Sur le même sujet