L'électricien tchèque CEZ va construire sa première ferme éolienne en France

  • AFP
  • parue le

La compagnie d'électricité tchèque CEZ, contrôlée à 70% par l'État, a annoncé jeudi qu'elle allait lancer fin 2018 ou début 2019 la construction de sa première ferme éolienne en France, dont l'achèvement est prévu au second semestre 2019.

"CEZ a jusqu'à présent obtenu (en France) l'autorisation nécessaire pour les projets (éoliens) dans quatre localités, d'une puissance installée totale de 42,4 MW", indique la compagnie, dans un communiqué. Le texte ne précise pas la localité où la première éolienne de CEZ en France sera construite. Selon le journal pragois Dnes, il s'agit d'Aschères-le-Marché, dans le Loiret.

"Nous sommes très contents que nos projets sur le marché français des renouvelables avancent rapidement vers la phase de la construction", lit-on aussi dans le communiqué. CEZ (Ceske Energeticke Zavody) a fait en juin 2017 l'acquisition en France de l'ensemble de neuf projets d'éoliennes en phase de préparation avancée, à la société allemande ABO Wind.

Une fois tous ces projets réalisés, la puissance installée des éoliennes de CEZ en France atteindra 100 MW d'ici cinq ans. Présent dans sept pays, CEZ a dégagé en 2017 un bénéfice net de 19 milliards de couronnes (747 millions d'euros), pour un chiffre d'affaires de 201,9 milliards de couronnes (7,94 mds EUR).

Commentaires

Blase

Voila qui est sans équivoque, une société qui fait de l'éolien réalise un bénéfice net de 10%. Je comprends que les promoteurs se précipitent sur le fromage. L'inconvénient est que c'est avec l'argent du contribuable et/ou du consommateur d'électricité avec la CSPE.
Il faut en plus ajouter à ce bénéfice celui réalisé par ABO-Wind, le total du net dégagé par cette opération doit tourner dans les 15 à 20%. Tout cela pour contribuer à une production excédentaire d'électricité qui sera revendu à perte par EDF.

sirius

On ne construit pas une ferme éolienne mais une centrale .Comme on parle de centrale thermique ou nucléaire .
User d'un vocable agricole cherche à donner une connotation bucolique ,ici totalement absurde .

François Cordelle

Je ne vois pas pourquoi on subventionne une technique dont on dit qu'elle procure un bénéfice; à moins que ce ne soit justement que grâce à ces soutiens financiers que cette technique, finalement ruineuse, incite des affairistes a autant de succès. De toutes façon, en France, ce n'est pas dans le domaine électrique qu'il faut chercher à lutter contre le réchauffement climatique puisque le peu de recours aux combustibles fossiles n'est imposé que parle caractère intermittent et aléatoire des énergies éoliennes et solaires; ce remède est contre-productif.

Ajouter un commentaire