Projet éolien offshore au Tréport: avis favorable du conseil départemental

  • AFP
  • parue le

Le conseil départemental de Seine-Maritime a émis un avis favorable au projet, controversé, de parc éolien offshore au large du Tréport (Seine-Maritime) à la suite de deux enquêtes publiques ouvertes en octobre, a-t-on appris vendredi auprès de la collectivité.

L'avis favorable du département de la Seine-Maritime a été adopté à l'unanimité des formations politiques siégeant à l'assemblée, notamment les groupes d'opposition socialiste et communiste.

Le projet prévoit l'installation de 62 éoliennes de 8 mégawatts (MW) chacune à 17 km de Dieppe et 15,5 km du Tréport, à une profondeur de fond marin de 14 à 24 mètres, selon le site d'EMDT, filiale du groupe d'énergie Engie, retenue pour mener à bien ce projet.

La mise en exploitation du parc est prévue pour 2021, selon le site internet d'EMDT. Le parc produirait l'équivalent de la consommation électrique annuelle d'environ 850 000 personnes, soit environ les deux tiers de la population de Seine-Maritime, selon EMDT.

"C'est un projet d'avenir, aux enjeux économiques importants, qui s'inscrit dans l'objectif du Grenelle de l'Environnement qui fixe à au moins 23% la part des énergies renouvelables dans la consommation énergétique d'ici 2020", indique dans un communiqué, le conseil départemental de Seine-Maritime, présidé par le centriste Pascal Martin.

Selon le Département de Seine-Maritime, "120 emplois directs sur le bassin Dieppe-Le Tréport seront générés par les activités d'exploitation, de maintenance, de contrôle et de surveillance". "L'implantation d'usines de fabrication d'éoliennes au Havre permettra quant à elle la création d'environ 750 emplois et le recours à plus d'une soixantaine d'entreprises locales durant la phase de construction", précise la collectivité.

La collectivité préconise néanmoins "d'actualiser l'étude socio-économique sur la pêche professionnelle locale afin de mieux prendre en compte la situation locale et y intégrer les conséquences du projet sur l'évolution de la ressource".

Le parc éolien en mer du Tréport suscite, depuis son lancement, la vive protestation des pêcheurs locaux qui expriment des craintes pour la ressource en poissons dans le secteur concerné. En septembre, entre 15 et 25 bateaux de pêche avaient encerclé une barge de forage au large du Tréport pour réclamer l'abandon du projet.

Le 6 novembre, le gouvernement a donné son feu vert à l'exploitation du parc éolien en mer du Tréport, selon un arrêté publié au Journal officiel.

Commentaires

Zamur

Une nouvelle usine à fric. Le projet de trois parcs en mer, sur la côte belge, a obtenu une subvention de l'Europe de 3,5 milliards (3 500 000 000 euros). Ce type d'aide représente, normalement, une partie du financement, donc le coût (y compris lobby, partis politiques, organisations opaques) doit être énorme.

Ajouter un commentaire