Transition énergétique : le lithium en 5 grandes questions

  • AFP
  • parue le

Projets de mines de lithium au Portugal, en Serbie, au Chili, aux États-Unis : la planète est assoiffée de métaux. Ils favorisent le stockage et le transport de l'électricité à l'intérieur des batteries qui devraient permettre de se passer des énergies fossiles dans les moteurs thermiques et de lutter ainsi contre le réchauffement climatique.

Face à l'explosion de la demande du lithium, l'AFP revient sur les enjeux géopolitiques, environnementaux et économiques de cette ruée mondiale vers l'"or blanc".

Où trouve-t-on du lithium dans le monde, quels en sont les usages principaux ?

Le lithium (dont le symbole chimique est Li) n'est pas rare et se trouve presque partout sur la planète, à l'état rocheux ou fluide sous forme de saumure. Mais il n'est pas exploité partout.

Avant la révolution des batteries dites "Li-Ion", il était surtout utilisé dans les verres et céramiques, les graisses lubrifiantes, le traitement de l'air, les fondants de moulage pour la production d'acier, la métallurgie de l'aluminium, et en médecine, pour le traitement des patients bipolaires.

Pour les batteries, la pureté et le volume de lithium sont fondamentaux pour assurer performance, longévité et sécurité, indique le guide annuel Cyclope sur les marchés mondiaux des matières premières. Ce qui implique des raffineries près des usines de batteries, afin de produire le carbonate ou l'hydroxyde de lithium nécessaires.

Quels sont les premiers pays producteurs ?

Selon l'institut géologique des États-Unis (USGS), la production mondiale de lithium s'est élevée à 82 000 tonnes en 2020, venant surtout de quatre pays : Australie (40 000 t), Chili (18 000 t), Chine (14 000 t) et Argentine (6 200 t). Viennent ensuite le Brésil (1 900 t), le Zimbabwe (1 200 t) et le Portugal, premier pays européen avec 900 tonnes de lithium, mais pas de "qualité-batterie".

Cinq industriels dominent le marché : Albermarle (États-Unis), SQM (Sociedad Quimica y Minera de Chile, Chili), Livent (États-Unis), Ganfeng (Chine) et Tianqi (Chine).

L'Union européenne ne produit quasiment rien.

Quelles sont les réserves/ressources mondiales de lithium ?

Selon l'USGS, les réserves mondiales - exploitables - étaient estimées en 2021 à 21 millions de tonnes, dont près de la moitié au Chili (9,2 Mt). Les ressources - gisements identifiés sans tenir compte de leurs conditions d'exploitation - sont, elles, estimées à 86 millions de tonnes au total.

Les principaux gisements identifiés sont dans le "triangle ABC" de "l'or blanc" en Amérique latine, généralement sur des lacs d'altitude ("salars") : Bolivie (21 Mt estimé), Argentine (19,3 Mt) et Chili (9,6 Mt). Les ressources aux États-Unis sont estimées par l'USGS à 7,9 Mt. En Europe, elles seraient de 2,7 Mt en Allemagne, 1,3 Mt en République tchèque, 1,2 Mt en Serbie, 300 000 tonnes en Espagne, et 270 000 tonnes au Portugal.

Aucun chiffre n'est disponible pour la France, qui compte du lithium rocheux dans le massif armoricain, le massif Central, et du lithium géothermal en Alsace. En Afrique, le lithium est présent en RDC Congo (3 Mt), au Mali (700 000 tonnes estimé), et Zimbabwe (500 000 tonnes).

"Depuis 40 ans, le triangle du pétrole et du gaz -Arabie saoudite, Etats-Unis et Russie- ont gouverné la géopolitique du monde avec les guerres ou l'OPEP. Ceci va être petit à petit derrière nous, on se retrouve avec beaucoup de pays émergents qui vont disposer de ressources, et on voit une rivalité entre Chine et Etats-Unis pour contrôler ces ressources" a souligné jeudi à Paris l'industriel Philippe Varin, auteur d'un rapport sur l'autonomie stratégique en métaux pour le gouvernement français.

Quels sont les méthodes de production et les risques pour l'environnement ?

On distingue trois types de production :

  • Pompage de saumures chargées de lithium et évaporation pour isoler les cristaux: cette méthode, largement utilisée en Amérique Latine, est critiquée par les ONG pour l'assèchement des ressources hydriques qu'elle provoque dans le milieu. En revanche, elle ne recourt pas (trop) à des produits chimiques. Il existe de nouvelles méthodes d'extraction directe dans les saumures.
  • Extraction de la roche dans laquelle le lithium est contenu -le spodumène en Europe- suivie d'un traitement -chauffage, broyage, et/ou utilisation d'acides- pour isoler et purifier le lithium. Cette méthode permet d'économiser l'eau, à condition que le circuit des produits chimiques soit strictement contrôlé.
  • Recyclage des batteries pour récupérer les métaux: En Europe, la Commission estime qu'il devrait permettre "de réduire les besoins en matières premières de 10% d'ici 2040".

Quels sont les prix ? Quelle est la demande ?

Depuis début 2021, avec l'accélération des projets de batteries en Europe et aux États-Unis, les prix s'envolent. La production ne suit pas aussi vite.

Selon Robert Colbourn, analyste à Benchmark Mineral Intelligence à Londres, le prix du carbonate de lithium en Chine, qui fait office de baromètre mondial, a augmenté de 400% l'an dernier, terminant 2021 autour de "34 000 dollars la tonne" contre "6 700 dollars la tonne un an avant, fin décembre 2020".

Selon l'Agence internationale de l'énergie (AIE), la demande de lithium devrait augmenter de 40% d'ici 2040.

Commentaires

PG

On évoque ici une production annuelle de 82 000 tonnes. Dans un article paru hier "Transition énergétique : va-t-on ouvrir des mines et des usines de raffinage de lithium en Europe ?", on évoquait une production annuelle de 475 000 tonnes.
Qui croire ?

Christophe

Les deux chiffres sont corrects : une fois il s’agit du lithium élémentaire, Li, pour ce qui st des considérations de réserves et de resources, et l’autre fois du carbonate de lithium., Li2CO3.
Le rapport stoechiométrique exact est 0,1876, souvent arrondi à 0,18 ou à 0,19. Mais les échanges sur le marché sont donnés sous la forme du minerai qui est le carbonate de lithium.

Pierre CONFORTI

Messieurs,

Dans votre article, vous n'abordez pas :
1 - la consommation française annuelle de LI
2 - la commercialisation des batteries Sodium - ion, annonce faite récemment par le groupe chinois CATL, le CNRS et le CEA et de la volonté de remplacer les batteries LI-ion par du Na-ion. Le Na abondant en France.. Ce qui serait un atout pour le projet de l'AIRBUS des batteries.
3 - le mauvais circuit de recyclage du Li français,
4 - les dégâts irréversibles occasionnés aux territoires par les mines de Li

Enfin, pourriez-vous rappeler ce sont devenus les territoires pollués de Salsigne, dans l'Aude. Territoires condamnés pour plusieurs décennies par une mine dont les propriétaires sont partis sans se préoccuper des dégâts occasionnés.

J'apprécie vos chroniques mais certaines mériteraient de s'écarter des campagnes de presse organisées par les lobbies industriels.

Avec mes salutations cordiales.

Pierre CONFORTI

EtDF

On lit sur la fin...Depuis début 2021, avec l'accélération des projets de batteries en Europe et aux États-Unis, les prix s'envolent. La production ne suit pas aussi vite.
Selon Robert Colbourn, analyste à Benchmark Mineral Intelligence à Londres, le prix du carbonate de lithium en Chine, qui fait office de baromètre mondial, a augmenté de 400% l'an dernier, terminant 2021 autour de "34 000 dollars la tonne" contre "6 700 dollars la tonne un an avant, fin décembre 2020".

La demande batterie ne fait que commencer - à côté d'autres applications industrielles établies= .. Augmenter de 400% à ce début de nouvel usage (où la batterie Li coûte toujours une part très importante de l' EV... ).. qu'en sera t'il dans quelques années à la fois pour les usages traditionnels et pour le milliard et quelques d'EV promis chez les décideurs et les constructeurs vers 2035... ?? Il semble que l'on pourrait déjà identifier une période pic du lithium?? Non?? On parle de batteries Na-ion.. est ce bien sûr que ce sera maîtrisé.. et sécuritaire???

Roger Moreau

Article interessant pour ses chóferes. Je souhaite une response au commentaire de Pierre Conforti

Ajouter un commentaire

Suggestion de lecture