Celtic Interconnector : la future liaison électrique entre France et Irlande

Irlande

L'Irlande ne dispose à l'heure actuelle d'aucune liaison électrique directe avec l'Europe continentale. (©Pixabay)

Le projet d’interconnexion électrique entre la France et l’Irlande, baptisé « Celtic Interconnector », s’est vu attribuer le 2 octobre une subvention de 530 millions d’euros par la Commission européenne(1). Présentation.

Une interconnexion électrique de 575 km

Porté par les gestionnaires des réseaux de transport électrique français (RTE) et irlandais (EirGrid), le projet « Celtic Interconnector » consiste en une ligne électrique souterraine de 575 kilomètres de long (dont près de 500 km en mer) reliant le poste irlandais de Knockraha dans la région de Cork au poste français de La Martyre dans le Finistère.

La capacité d’échange du câble sera de 700 MW, ce qui « ne nécessite aucun renforcement significatif des réseaux électriques existants » selon RTE et EirGrid. L’électricité circulera sur cette liaison en courant continu pour limiter les pertes sur cette grande distance.

Cette interconnexion va « mettre fin à l’isolement électrique de l’Irlande du continent européen », indique EirGrid. Elle constituera la première liaison électrique directe entre la France et l’Irlande et revêt pour cette île un intérêt particulier dans le contexte incertain autour du Brexit.

Une mise en service prévue à l'horizon 2026

Le Celtic Interconnector s'intègre dans le cadre de « la solidarité électrique » prônée au niveau européen, en renforçant la sécurité d’approvisionnement des États membres et en facilitant le développement des filières renouvelables productrices d’électricité dans l'UE. 

Pour rappel, le Conseil européen a, en octobre 2014, appelé tous les États membres à porter le niveau de leurs « capacités d’interconnexion électriques à au moins 10 % de leurs capacités de production installées à l’horizon 2020 ». Selon la Commission européenne, 17 pays de l'UE sont « sur la bonne trajectoire ou ont déjà atteint cet objectif » (dont la France)(2)

Le principal instrument pour atteindre cet objectif est « la liste de projets d'infrastructures d’intérêt commun (PIC) [...] qui bénéficient de procédures accélérées d'octroi d'autorisations, de conditions réglementaires plus favorables et, pour certains, d'un accès à un soutien financier »(3). Le projet Celtic Interconnector a été reconnu « d’intérêt commun » en octobre 2013 et la subvention attribuée par la Commission européenne va compter pour plus de la moitié du coût total du projet (estimé à près de 930 millions d’euros).

Selon le calendrier actuel, les travaux de construction du Celtic Interconnector devraient débuter en 2023, « après la réalisation de l’étude d’impact économique et environnemental du projet et de l’enquête publique associée ». La mise en service de la liaison est prévue à l’horizon 2026, précise RTE.

Liaison électrique France/Irlande

La filière éolienne a compté pour 27,6% de la production électrique de la République d'Irlande en 2018. (©Connaissance des Énergies)