Newsletters des énergies

La Chine mise aussi sur le photovoltaïque flottant

PV floating farm

La centrale flottante de Sungrow implantée dans la province de Huainan a été construite sur un lac artificiel, de 4 à 10 m de profondeur. (©Sungrow)

La Chine dispose de loin du plus grand parc photovoltaïque au monde et constitue le marché le plus dynamique pour cette filière(1). Outre la démesure de certaines de ses installations solaires(2), le pays s’est distingué cette année par la mise en service de sites insolites, notamment d'une ferme solaire en forme de panda géant ainsi que d’imposants parcs flottants.

160 000 panneaux solaires flottant au-dessus d’une ancienne mine de charbon

Des centrales photovoltaïques flottantes de plusieurs mégawatts de puissance ont entre autres vu le jour ces dernières années au Japon(3) et au Royaume-Uni. En Chine, ces installations flottantes ont toutefois changé d’échelle cette année. En mai 2017, Sungrow a raccordé au réseau électrique une ferme photovoltaïque flottante de 40 MWc dans la province très charbonnière de l’Anhui (est de la Chine).

La centrale s’étend sur une surface de près de 800 000 m2 (soit l’équivalent de 110 terrains de football) sur un lac artificiel qui s’est formé à l’emplacement d’une ancienne mine de charbon (inondée par des précipitations après s’être affaissée). Le lac ne présentait pas de débouchés par ailleurs, notamment pour l’agriculture en raison de ses eaux fortement minéralisées, et permet de refroidir les panneaux solaires pour en améliorer le rendement.

Le parc flottant de Sungrow est au total constitué de près de 160 000 panneaux solaires. Sa production pourrait atteindre 48,74 GWh par an (ce qui implique un facteur de charge de 13,9%), soit l’équivalent des besoins électriques annuels de 15 000 foyers chinois selon les estimations de son exploitant.

Centrale photovoltaïque flottante
La centrale flottante de 40 MW mise en service cette année par Sungrow a fait l’objet d’un investissement d’environ 45 millions de dollars. (©Sungrow)

Une centrale de 150 MWc en construction

Dans la même province, un autre projet de ferme photovoltaïque flottante va bientôt largement dépasser en puissance la centrale de Sungrow : la société des Trois Gorges a commencé à construire en juillet 2017 une installation dont la puissance crête devrait à terme atteindre 150 MW. Cette centrale flottante est également située sur un lac artificiel au-dessus d’une ancienne mine de charbon.

Une partie de l’installation a été connectée au réseau électrique le 10 décembre dernier(4). Le coût du projet est évalué à 1 milliard de yuans (soit de l’ordre de 130 millions d’euros). La mise en service de l’ensemble du site est prévue en mai 2018. Pour rappel, la production électrique chinoise reposait, en 2016, à 1,1% sur le solaire et encore à près de 65% sur le charbon(5).