Newsletters des énergies

L’éolien, un rêve américain ?

parue le
Éolien Texas

En 2016, les sociétés Vestas et General Electric ont compté à elles deux pour 85% du marché éolien américain. Ici, le parc éolien de South Plains au Texas. (©Courtesy of Vestas Wind Systems A/S)

Le Département américain de l’énergie (DoE) a publié en août trois rapports sur le développement de l’éolien aux États-Unis. Cette énergie compte pour plus de 10% de la production électrique de 14 États du pays.

5,6% de la production électrique américaine en 2016

En 2016, plus de 8 200 MW de nouvelles capacités éoliennes ont été installées aux États-Unis (13 milliards de dollars d'investissmeents), portant à près de 82,1 GW la puissance du parc éolien dans ce pays. La filière bénéficie outre-Atlantique d’un facteur de charge élevé au regard de l’intermittence de sa production (34,7% en 2016 selon l’EIA contre 21,7% pour le parc éolien français). Ce facteur de charge est significativement plus élevé dans le cas de projets récents (42,5% pour les parcs construits en 2014 et 2015 contre 32,1% pour ceux construits entre 2004 et 2011) grâce aux progrès technologiques.

Au cours des cinq dernières années, la production éolienne américaine a augmenté de 61,1% pour atteindre 226,9 TWh en 2016, soit 5,6% de la production électrique totale des États-Unis. Le développement du parc éolien américain a bénéficié de la reconduction de mesures de soutien au niveau fédéral (« Production Tax Credit(1) ») ainsi que de politiques incitatives au niveau des États mais aussi des baisses de coûts de la filière.

Le Texas, terre du pétrole… et de l’éolien

Le Texas, deuxième plus grand État américain après l’Alaska, se distingue par un parc éolien de plus de 20 GW à fin 2016, une puissance presque trois fois plus élevée que celle du 2e État en matière de développement éolien (Iowa, 6 911 MW à fin 2016). En excluant les États-Unis, seuls quatre pays dans le monde (Chine, Allemagne, Inde, Espagne) disposent d’un parc éolien aussi important.

En 2016, l’éolien a toutefois compté pour seulement 12,6% de la production électrique du Texas (contre 36,6% dans l’Iowa)(2). Neuf États américains, principalement situés au centre du pays, ont généré plus de 15% de leur production électrique en 2016 grâce à leurs éoliennes (Iowa, Dakota du Sud, Kansas, Oklahoma, Dakota du Nord, Minnesota, Colorado, Vermont et Idaho).

Notons par ailleurs que les États-Unis ont raccordé au réseau électrique leur première ferme éolienne offshore (Block Island au nord-est du pays, 30 MW) en décembre 2016. Une vingtaine d’autres projets offshore sont actuellement à l’étude.

D’après le DoE, l’éolien devrait encore connaître une croissance importante aux États-Unis dans les trois prochaines années, puis voir son développement ralentir avec la fin des mesures de soutien après 2020. La croissance modeste de la consommation électrique américaine et les prix bas du gaz pourraient également peser sur l’essor de l’éolien. Pour rappel, le gaz naturel, stimulé par la révolution du schiste américain, reste de loin la première source d’électricité du mix américain.

Mix électrique américain
En mars 2017, l’éolien et le solaire ont compté pour la première fois pour plus de 10% de la production électrique mensuelle des États-Unis selon l’EIA. (©Connaissance des Énergies, d’après EIA)