Les émissions de CO2 dues à la combustion d’énergie

  • Source : Ministère en charge de l’énergie

Près de 80% des émissions de CO2 dans le monde en 2012 sont imputables à la combustion d’énergie fossile selon l’AIE. Cette donnée est l’un des grands rappels du Commissariat général au développement durable qui a publié ses dernières statistiques sur le sujet le 8 janvier 2015. Au sein de ces émissions sont comptabilisées celles liées à la transformation d’énergie fossile (raffinage du pétrole, production électrique, etc.) et celles liées aux usages finaux de ces énergies (dans les secteurs des transports, de l’industrie, etc.).

Entre 1990 (année de référence du protocole de Kyoto) et 2012, les émissions mondiales de CO2 dues à la combustion d’énergie ont augmenté de 51%, une progression similaire à celle de la production mondiale d’énergie. La part du pétrole dans le mix énergétique a chuté durant cette période (-5 points) mais celles du charbon (+4 points) et du gaz naturel (+2 points) ont augmenté. Les énergies fossiles carbonées comptent ainsi encore pour 82% de la production mondiale d’énergie en 2012.

Les statistiques ministérielles proposent trois entrées différentes pour analyser ces émissions : par pays, par unité de PIB et par habitant. Les Américains sont par exemple les premiers émetteurs de CO2 (dues à la combustion d’énergie) par habitant avec 16,1 tonne de CO2 émise par habitant, soit 10 tonnes de plus par habitant que les Chinois. Il existe un rapport de 1 à 10 entre les émissions par habitant des États-Unis et de l’Inde (1,6 t CO2/habitant).

Avec 334 millions de tonnes émises en 2012, la France est l’un des pays développés les moins émetteurs en matière de combustion d’énergie. Cela est principalement dû à son mix électrique très peu carboné : 73,3% de l’électricité produite dans l’hexagone en 2013 provient du nucléaire et 18,6% des énergies renouvelables. Rapportées à leurs PIB, les émissions françaises de CO2 dues à la combustion d’énergie sont près de deux fois moins importantes que celles des États-Unis.

Lire l'étude  :