Rappels sur la situation énergétique des États-Unis en quelques chiffres clés

parue le
L'énergie aux États-Unis

Donald Trump a beaucoup communiqué durant son mandat sur le concept de « domination énergétique des États-Unis », le pays étant le premier producteur de pétrole et de gaz au monde. (Visuel de fond : ©ConocoPhillips)

Dans l’attente des résultats de l’élection présidentielle américaine, Connaissance des Énergies vous présente, sous forme d'infographies, quelques grandes données à retenir sur la situation énergétique des États-Unis.

La consommation américaine d'énergie

Les États-Unis sont les 2e consommateurs d'énergie au monde (16,2% du total mondial en 2019), après la Chine (24,3%)(1). En rapportant cette consommation à la population, un Américain consomme en moyenne 3 fois plus d'énergie qu'un Chinois (et 3,6 fois plus que la moyenne mondiale) selon les dernières données de l'Agence internationale de l'énergie portant sur 2018.

Précisons que la consommation d'énergie des États-Unis a augmenté de 5,3% entre 2009 et 2019 (+ 20,9% au niveau mondial durant cette période).

Consommation d'énergie par habitant dans le monde
En 2018, les États-Unis ont consommé 6,8 tonnes d'équivalent pétrole (tep) par habitant selon l'Agence internationale de l'énergie. C’est environ 84% plus que la consommation par habitant de la France et 24 fois plus que celle du Sénégal cette année-là. (©Connaissance des Énergies, d'après AIE)

La composition du mix énergétique américain 

Le mix énergétique américain est encore très fortement carboné : les énergies fossiles ont compté pour 91,5% de la consommation d'énergie primaire des États-Unis en 2019 selon le BP Statistical Review of World Energy (contre 84,3% en moyenne au niveau mondial(2)). Les émissions américaines de CO2 liées à l'énergie étaient d'environ 5 milliards de tonnes en 2019 (soit 14,5% du total mondial, contre 28,8% pour la Chine dont le mix énergétique repose majoritairement sur le charbon).

Notons que le gaz naturel - au prix « historiquement bas »(3) - a dépassé au 1er semestre 2020 le pétrole comme première source d'énergie dans le pays selon l'EIA américaine (Energy Information Administration).

Consommation d'énergie primaire des États-Unis
Le gaz naturel et le pétrole ont compté à eux deux pour 69,2% de la consommation américaine d'énergie primaire au 1er semestre 2020. (©Connaissance des Énergies, d'après données de l'Energy Information Administration)

La consommation de charbon a quant à elle fortement reculé aux États-Unis durant le mandat de Donald Trump (plus de 20% de baisse entre 2016 et 2019, malgré l'engagement du Président à soutenir cette industrie) : ce combustible est progressivement remplacé par le gaz naturel et les énergies renouvelables dans le secteur électrique.

En 2019, les énergies renouvelables ont dépassé le charbon dans le mix de consommation d'énergie primaire des États-Unis pour la première fois depuis 1885.

 Consommation américaine de charbon et d'énergies renouvelables
En 2019, la consommation américaine de charbon a chuté pour la 6e année consécutive (de 15% par rapport à 2018), atteignant son plus bas niveau depuis 1964. (©Connaissance des Énergies, d'après données de l'Energy Information Administration)

La production de pétrole et de gaz naturel aux États-Unis

En 2019, les États-Unis ont compté pour 17,9% de la production mondiale de pétrole et d'autres hydrocarbures liquides et pour 23,1% de la production mondiale de gaz naturel selon le BP Statistical Review of World Energy. Les États-Unis sont les premiers producteurs mondiaux de pétrole (en incluant les différents hydrocarbures liquides) depuis 2017 et de gaz naturel depuis 2011 grâce à la contribution croissante de leurs hydrocarbures de schiste.

L'industrie du schiste américain a toutefois été sensiblement affectée par la crise de Covid-19 et la chute des prix associée : le cours du baril de WTI (brut de référence américain) a chuté de moitié entre janvier et mars 2020 et a même atteint des niveaux négatifs fin avril (-37,63 $/b à la clôture le 20 avril), notamment en raison des contraintes de stockage. La production américaine de pétrole brut a ainsi chuté de 21,5% entre les mois de janvier et mai 2020.

Précisons que les États-Unis ont exporté plus d'énergie qu'ils n'en ont importé en 2019, pour la première fois depuis 1952(4). Le pays est en particulier exportateur net de gaz naturel depuis 2017 (en ce qui concerne le pétrole brut, les importations américaines restent en revanche sensiblement plus élevées que les exportations). 

Production de pétrole brut et de gaz naturel aux États-Unis

La production de pétrole brut des États-Unis est passée fin août 2020 sous les 10 millions de barils par jour pour la première fois depuis janvier 2018 selon IFP Énergies nouvelles(5). (©Connaissance des Énergies, d'après EIA)

La production d'électricité aux États-Unis

Comme indiqué précédemment, la production américaine d'électricité repose de plus en plus sur le gaz naturel : les centrales à gaz ont compté à elles seules pour 39,2% du mix électrique des États-Unis au 1er semestre 2020 (avec une hausse de la production de 7,2% par rapport au 1er semestre 2019 malgré la chute de la consommation américaine d'électricité liée à la crise sanitaire).

Mix électrique américain en 2020

Les filières dites « décarbonées » ont compté pour 42,3% de la production américaine d'électricité au 1er semestre 2020. (©Connaissance des Énergies, d'après EIA)

La part du charbon dans la production totale d’électricité des États-Unis a été réduite à 17,1% au 1er semestre 2020 (contre 44,5% il y a près d'une décennie), ce qui en fait désormais la 3e source d’électricité dans le pays après le gaz et le nucléaire (les États-Unis disposent du premier parc nucléaire au monde, devant la France, avec 94 réacteurs en service(6)).

La production américaine d’électricité d’origine renouvelable continue pour sa part d'augmenter et a connu une hausse de 5,9% au 1er semestre 2020 par rapport à la même période en 2019. Première filière renouvelable productrice d’électricité dans le pays, l’éolien a compté pour 9,1% du mix électrique des États-Unis au 1er semestre 2020 (et jusqu’à plus de 20% dans une dizaine d’États américains dont le Texas, de loin l’État où la production éolienne est la plus importante(7)).


Entre 2009 et 2019, la production d’électricité à partir du gaz naturel a augmenté de près de 72%. (©Connaissance des Énergies, d’après EIA)

Sur le même sujet