Une plateforme européenne pour favoriser la « transition juste » des régions charbonnières

parue le
Mine de charbon en Allemagne

Mine de lignite de Garzweiler, en Allemagne. (©RWE AG)

Une plateforme « pour une transition juste » a été lancée le 29 juin par la Commission européenne pour aider les régions charbonnières « en transition »(1). Précisions.

Aucune région charbonnière « laissée pour compte »

La plateforme en ligne de la Commission européenne (accessible en cliquant ici) doit apporter « un soutien technique et consultatif aux parties prenantes publiques et privées des régions charbonnières et autres régions à forte intensité de carbone et facilitera l'accès aux informations sur les possibilités de financement ». Elle comportera également « un forum de dialogue sur la transition juste auquel participeront les parties prenantes locales et nationales, les partenaires sociaux, les autorités publiques et les institutions de l'UE », précise la Commission.

Cette plateforme doit concrètement faciliter l'accès aux aides européennes prévues pour accompagner les régions charbonnières « en transition », en s'assurant qu'aucune d'entre elles ne soit « laissée pour compte ». Il est ainsi prévu de distribuer dans ce cadre 40 milliards d’euros(2) aux « projets les plus adaptés » (via le « Fonds pour une transition juste »).

Cette initiative fait plus globalement partie du « mécanisme pour une transition juste »(3) qui vise à mobiliser plus de 150 milliards d’euros d’investissements durant la période 2021-2027(4) au profit des « régions de l'UE, charbonnières et à forte intensité de carbone, les plus vulnérables à la transition climatique » afin que celles-ci puissent « pourvoir aux coûts économiques et sociaux » de ladite transition.

Rappels sur le charbon en Europe

Le charbon compte à l’heure actuelle pour près d’un cinquième de la production d’électricité de l’UE, rappelle la Commission européenne. Depuis 2012, la production européenne des centrales à charbon a « chuté de près d’un tiers ». Le charbon fournit toutefois encore « des emplois à près de 230 000 personnes dans les mines et les centrales électriques dans près de 31 régions » (situées dans 11 pays européens)(5).

La grande majorité de la filière européenne du charbon est concentrée dans deux pays : la Pologne, où le charbon a compté pour 74,4% de la production d’électricité en 2019 (avec une production de 121,9 TWh) et l’Allemagne où la part du combustible dans le mix électrique avoisinait encore 28% en 2019 selon le BP Statistical Review of World Energy(6). En Allemagne, une nouvelle centrale à charbon de 1 100 MW (Datteln 4) a été mise en service fin mai 2020, suscitant une certaine incompréhension alors que le pays compte « sortir du charbon » d’ici 2038.

Pour rappel, l’Union européenne s’est fixé pour objectif de réduire d’au moins 40% ses émissions de CO2 d’ici à 2030 par rapport au niveau de 1990(7) et d’atteindre la neutralité carbone à l’horizon 2050(8).

Sources / Notes
  1. Le lancement de cette plateforme s’inscrit dans le cadre d’une « semaine virtuelle des régions charbonnières en transition » du 29 juin au 3 juillet 2020 (programme).
  2. À prix constants de 2018.
  3. Page sur le « mécanisme pour une transition juste », Commission européenne.
  4. Ces investissements devraient être déployés via 3 piliers de financement : « le Fonds pour une transition juste, proposé en janvier 2020 et renforcé par le plan de relance du 27 mai, un dispositif spécifique pour une transition juste, spécialement créé dans le cadre d'InvestEU, et une facilité de prêt au secteur public ».
  5. Coal in Europe’s energy mix, Commission européenne.
  6. Huit pays ont produit davantage d’électricité à partir du charbon en 2019 : la Chine (4 853,7 TWh), l’Inde (1 137,4 TWh), les États-Unis (1 053,5 TWh), le Japon (326,2 TWh), la Corée du Sud (238,7 TWh), l’Afrique du Sud (217,3 TWh), la Russie (182,2 TWh) et l’Indonésie (177 TWh). Taïwan a produit 126,4 TWh d’électricité à partir de ses centrales à charbon en 2019, soit moins que l’Allemagne mais davantage que la Pologne.
  7. Cadre d’action en matière de climat et d’énergie d’ici à 2030, Commission européenne.
  8. La production d’électricité de l’Union européenne reposait encore à 45,9% sur les énergies fossiles en 2018 selon les dernières données d’Eurostat (25,5% pour le nucléaire, 11,8% pour l’hydroélectricité, 12,2% pour l’éolien, 4% pour le solaire photovoltaïque, etc.). Electricity generation statistics, Eurostat.

Sur le même sujet