2018, « année record » pour la filière du bioéthanol

parue le
superéthanol E85

En 2018, 133 stations-service supplémentaires ont commencé à commercialiser du superéthanol E85 à la pompe. (©CGB)

La filière française du bioéthanol a présenté le 29 janvier un état des lieux sur les ventes des essences SP95-E10 et E85 dont le développement s’est accéléré en 2018.

SP95-E10 : l’essence la plus consommée en France

En 2018, les ventes de SP95-E10 (essence qui peut incorporer jusqu’à 10% de bioéthanol en volume contre 5% pour le SP95) dans les stations-service françaises ont avoisiné 4,5 milliards de litres, ce qui correspond à 42,9% des volumes d’essences consommés l’an dernier par les automobilistes (contre 38,8% en 2017) selon les dernières données de la Collective du bioéthanol.

La distribution du SP95-E10 s’est étendue en 2018 à 377 nouvelles stations-service en France (portant à 6 228 le nombre de points de vente à fin 2018, soit 66% des stations de l'hexagone). Près de 98% des véhicules essence en circulation peuvent désormais utiliser le SP95-E10 comme carburant (contre 65% en 2009) selon la filière du bioéthanol.

Dans le contexte de hausse des prix des carburants, le SP95-E10 a bénéficié en 2018 de son prix légèrement plus faible que le SP95 (« 4 à 5 centimes moins cher » par litre) selon la Collective du bioéthanol. Le SP95-E10 engendre toutefois une légère hausse de consommation (de l’ordre de 1% à 2% par rapport au SP95).

La Collective du bioéthanol souligne par ailleurs la part croissante des véhicules essence dans les nouvelles ventes de véhicules en France (54,7% des immatriculations de véhicules neufs en 2018) qui va stimuler encore les ventes de SP95-E10. À l’heure actuelle, précisons que le gazole compte toujours pour environ 80% des volumes de carburants vendus en France(1).

E85 : l’essence « star » de la filière en pleine progression

En 2018, les ventes de superéthanol E85 (essence constitué de 65% à 85% de bioéthanol selon les saisons) ont augmenté de 55% dans l'hexagone : près de 183 millions de litres de ce carburant ont été distribués sur le réseau français l’an dernier, ce qui correspond à 1,7% de part de marché des essences.

Cette hausse est directement liée aux premières homologations de boîtiers E85(2) qui permettent à des véhicules essence de consommer ce carburant (en conservant le même réservoir). À fin 2018, environ 70 000 véhicules équipés de ces « boîtiers de conversion » et 32 500 véhicules « Flex Fuel » (ou « véhicules à carburant modulable ») pouvaient désormais consommer du superéthanol E85. Selon les estimations de la Collective du bioéthanol, près de 10 millions de véhicules en circulation en France pourraient être équipés de boîtiers E85 (le coût se comptant en centaines d’euros).

À fin 2018, le superéthanol E85 était distribué dans 1 106 points de vente, soit environ 10% des stations-service en France. Vendu en moyenne entre 0,6 €/l et 0,7 €/l à fin janvier 2019 (ce carburant bénéficie d'une fiscalité avantageuse), l'E85 est qualifié de « carburant du pouvoir d’achat » par la filière du bioéthanol.

Pour rappel, la France s’est fixé un objectif d’incorporation de biocarburants de 7,9% en 2019 dans les essences (contre 7,5% en 2018) puis 8,2% en 2020. La Collective du bioéthanol, qui qualifie 2018 d' « année record » pour la filière, publiera désormais chaque trimestre un document faisant état de l’évolution de la consommation des carburants SP95-E10 et E85 en France.

Consommation d'essences en France
Le SP95-E10 est l'essence la plus consommée par les automobilistes en France depuis 2017. (©Connaissance des Énergies, d'après Collective du bioéthanol)