Voeux site

Bâtiments neufs: le secteur gazier déçu des annonces du gouvernement

  • AFP
  • parue le

Les professionnels du gaz ont exprimé leur déception mardi après la publication par le gouvernement de nouvelles normes environnementales pour les bâtiments neufs, qui vont exclure progressivement cette énergie.

"Nous sommes déçus de l'intention politique exprimée ce matin: la RE2020 prévoit la sortie du gaz dans le logement neuf, dès l'entrée en vigueur des décrets en 2021 pour les maisons individuelles et à partir de 2024 pour les logements collectifs", a déclaré Patrick Corbin, président de l'Association française du gaz (AFG) dans un communiqué.

Le ministère de la Transition écologique a publié mardi les nouvelles normes de construction des bâtiments neufs dites "RE 2020", qui doivent entrer en vigueur à partir de l'été 2021. Elles prévoient en effet la disparition progressive des logements neufs chauffés au gaz.

"Alors que le réseau de gaz naturel sera de plus en plus renouvelable à horizon 2050, le gouvernement fait fi des gaz renouvelables pour les logements neufs", regrette Patrick Corbin.

"Même si l'on se félicite de la volonté de mettre fin au chauffage électrique par effet joule, nous attendons des précisions quant aux critères permettant de l'exclure", a-t-il ajouté.

Thierry Trouvé, directeur général de GRTgaz, principal gestionnaire du réseau de transport de gaz en France, avait dit lundi redouter "le retour du chauffage électrique obligatoire pour tous" et l'effet d'une augmentation de la pointe de consommation sur "un système électrique toujours plus fragile".

EDF avait aussitôt dénoncé une "campagne d'intoxication".

"Bien que ces logements gagneront en efficacité énergétique, ils augmenteront la charge de la pointe, passant de 200.000 à 400.000 nouveaux logements à l'électricité chaque année", a estimé pour sa part M. Corbin.

jmi/mch

Commentaires

Michel

Comme l'écrit Mac Lesggy sur son compte : "Des nouvelles de l'Absurdistan : Pour le chauffage, le gouvernement prévoit d'interdire le gaz dans les maisons neuves. Il sera remplacé par de l'électricité produite, quand il fera froid, à partir de gaz (suite à la baisse du nucléaire). #logique #écologisme"

Néanmoins, si on veut voir le verre à moitié plein plutôt qu'à moitié vide, cela pourrait-il annoncer enfin la prise de conscience que l'électricité pilotable est la commodité de base du futur si tant est qu'on se préoccupe un minimum des conditions matérielles d'existence de la population ? Et qu'en conséquence le président de la république et son gouvernement doivent changer de logiciel et reprendre le train du nucléaire avant d'avoir tout cassé. Comme l'écrit le rapport présenté au parlement néerlandais : "Nuclear is a safe, secure and emission free energy with a low carbon footprint, which is able to supply a continuous and secure flow of electricity for generations to come." https://www.rijksoverheid.nl/binaries/rijksoverheid/documenten/rapporte…

Ajouter un commentaire