Hausses des prix de l'énergie : un chèque exceptionnel de 100 euros pour près de 6 millions de ménages modestes

  • AFP
  • parue le

Près de 6 millions de ménages modestes bénéficieront d'un chèque exceptionnel de 100 euros pour les aider à payer leur facture énergétique, face à la hausse actuelle des prix, a annoncé mercredi le gouvernement.

Le Premier ministre Jean Castex va annoncer jeudi "la mise en place d'une aide sociale exceptionnelle très simple de 100 euros pour tous les ménages qui bénéficient aujourd'hui du chèque énergie", soit "5,8 millions de ménages", a indiqué Matignon.

Les ménages éligibles n'auront pas de démarche à effectuer et recevront cette aide exceptionnelle par courrier courant décembre, quel que soit leur mode de chauffage (électricité, fioul, gaz). "C'est une forme de soutien pour passer cette situation que l'on considère comme conjoncturelle de hausse du prix des énergies qui va conduire à une hausse des prix du chauffage", a-t-on expliqué à Matignon.

Les prix du gaz ont notamment connu de fortes hausses ces derniers mois, sous l'effet de la reprise économique mondiale. Les tarifs réglementés ont augmenté de 8,7% au 1er septembre, après plus de 5% en août et près de 10% en juillet. "Une hausse donnée pénalise dix fois plus les ménages les plus modestes, au regard de leur pouvoir d'achat, que les ménages les plus aisés ; donc il était important de cibler cette aide exceptionnelle sur les ménages les plus modestes", a fait valoir l'entourage du Premier ministre.

Le chèque énergie est un dispositif déjà existant qui couvre une partie des factures d'électricité, de gaz ou de fioul ou encore des travaux de rénovation énergétique. D'un montant de 150 euros en moyenne, il bénéficie à certains ménages en fonction de leurs revenus fiscaux.

À sept mois de l'élection présidentielle, la hausse des prix de l'énergie représente un sujet sensible pour l'exécutif. L'énergie constitue l'une des principales dépenses contraintes des ménages, en particulier les plus modestes, et a été le déclencheur du mouvement des gilets jaunes fin 2018.

Jean Castex doit formaliser l'annonce du chèque exceptionnel de 100 euros lors d'un déplacement en Ile-de-France jeudi, consacré au déploiement de MaPrimeRénov, une aide à la rénovation thermique des bâtiments. Les Français ont déposé quelque 500 000 dossiers depuis le début de l'année, contre 192 000 sur l'année 2020, selon les derniers chiffres du gouvernement.

Commentaires

BertrandP

Encore une décision parfaitement électoraliste.
Alors que le monde prend peu à peu conscience de la nécessité impérieuse de réduire nos empreintes CO² et de limiter nos consommations énergétiques, une hausse des prix est toujours l'opportunité de forcer un peu la main de la tendance à la réduction. Au lieu de ça nous voyons un gouvernement qui pousse au crime en quelque sorte en subventionnant l'achat d'un truc qu'il conviendrait de réduire ! Un nombre non négligeable de ces foyers modestes étant logé dans des tours HLM surchauffées à 22°, cette surprime servira donc à ne pas réduire la température dans les appartements. Beaucoup de foyers hors scope de la prime ont déjà fait la démarche de passer la consigne en-dessous de 20° et même sous 19° pour certains puisqu'ils ont de fait la main sur le volume consommé, la sobriété quoi... On marche donc sur la tête...
Idem pour les carburants automobiles, s'il n'est pas envisageable pour tout le monde de se passer de voiture pour aller au travail, en revanche chacun peut réduire ses pléthores de trajets loisirs et de loisirs motorisés. Ca s'appelle l'adaptation.
Nous sommes bien loin de la prise de conscience...

Ajouter un commentaire

Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.

Suggestion de lecture