Les autorités allemandes enquêtent sur une baisse de pression inexpliquée sur le gazoduc Nord Stream 2 (dont la mise en service a été annulée)

  • AFP
  • parue le

Les autorités allemandes enquêtent à propos d'une "baisse de pression" inexpliquée sur le gazoduc Nord Stream 2, dont l'ouverture a été annulée en début d'année sur fond de guerre en Ukraine, ont-elles indiqué lundi.

"Nous avons été informés (...) qu'il y a une forte baisse de pression sur le pipeline Nord Stream 2", a indiqué le ministère de l'Économie. Il n'y a pour l'instant "aucune certitude" sur la cause de ce phénomène, ont toutefois affirmé les autorités.

Le gazoduc Nord Stream 2 relie la Russie à l'Allemagne. Le chantier est terminé, mais n'a jamais été inauguré, en raison des tensions entre Européens et Moscou sur le conflit ukrainien. Le pipeline a néanmoins été "préparé techniquement" en étant "rempli de gaz", explique à l'AFP Ulrich Lissek, porte-parole de la société Nord Stream 2.

Une baisse de pression pourrait être le signe d'une fuite de gaz sur le tracé du pipeline. "Il est relativement probable qu'il y ait là une fuite mais où précisément, personne ne le sait", détaille M. Lissek.

Selon lui, des "bulles" de gaz ont toutefois été découvertes au large de l'île de Bornholm (Danemark), entre les eaux territoriales allemandes et danoises. "Les autorités danoises ont été informées", a d'ailleurs déclaré le ministère.

Le pipeline Nord Stream 2, construit en parallèle au gazoduc Nord Stream 1, était destiné à doubler la capacité d'importation de gaz russe en Allemagne. Le chantier était quasiment terminé, mais l'autorisation d'exploitation a été bloquée par le gouvernement allemand en février, juste avant l'invasion de l'Ukraine par la Russie.

Depuis, le géant russe Gazprom a réduit drastiquement ses livraisons de gaz ces derniers mois vers l'Allemagne, à travers Nord Stream 1, avant de les arrêter totalement début septembre. L'Allemagne, qui s'approvisionnait à 55% en Russie avant la guerre, doit donc se fournir ailleurs, à des prix beaucoup plus élevés, ce qui menace lourdement son modèle économique.

Commentaires

Daphné

On ne comprend plus très bien: Les Russes sont obligés de brûler leur gaz en torchères parce qu'ils ne peuvent pas en écouler assez... pourtant ils continuent à faire passer du gaz par l'Ukraine et paient des dividendes à l'Ukraine pour le passage, Ukraine qui se sert apparemment de manière réglementaire(???) pour son usage interne. Mais les pauvres Allemands par solidarité avec l'Ukraine doivent sacrifier leur économie, et le bien être de la population qui risque d'avoir froid cet hiver à moins d'un réchauffement climatique bienvenu! Si les Américains n'ont pas voulu de Nordstream 2 pourquoi l'avoir rempli? Il fallait leur obéïr complètement et pas à moitié. Un gazoduc rempli avec une bonne pression peut se rouvrir facilement et servir tout de suite. Certains ne seront pas d'accord! Y aurait-il une fuite sous roche?

Ajouter un commentaire

Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.

Suggestion de lecture