Prolongement d'exploitation des réacteurs nucléaires : l'avis de l'IRSN

  • AFP
  • parue le

Le programme d'EDF pour le réexamen de ses réacteurs nucléaires de plus de 40 ans devrait permettre de répondre aux exigences de sûreté attendues, moyennant cependant des compléments "significatifs", indique jeudi l'Institut de radioprotection et de sûreté nucléaire (IRSN).

Les experts et scientifiques de l'IRSN ont remis fin mars à l'Autorité de sûreté nucléaire (ASN) leur avis sur le 4e examen décennal de sûreté des réacteurs de 900 mégawatt (MW). Cette synthèse doit nourrir l'avis de l'ASN, le gendarme du nucléaire, attendu en 2021 sur la poursuite du fonctionnement de ces réacteurs au-delà de 40 ans. Quelque 32 réacteurs sont concernés.

"Le programme d'EDF pour ce réexamen devrait lui permettre de répondre aux objectifs fixés par l'ASN, moyennant des recommandations de compléments significatifs à la démonstration de sûreté et de modifications d'installation", souligne l'avis de l'IRSN, fruit de trois ans de travail et échanges avec les parties prenantes, dont la société civile.

Selon l'IRSN, "l'objectif de se rapprocher du niveau de sûreté visé pour les réacteurs de conception récente et la prise en compte du retour d'expérience de l'accident de Fukushima ont conduit EDF à proposer un programme ambitieux de modification des réacteurs de 900 MW".

Concernant la prévention des accidents de fusion du coeur, l'IRSN mentionne par exemple la mise en place de groupes électrogènes à moteur diesel d'ultime secours (DUS), et le renforcement prévu des protections contre les aléas (inondations, grands vents). Mais EDF doit encore "mieux anticiper la dégradation des matériels, et améliorer les analyses de risque et la qualité d'exécution des opérations de maintenance", dit-il aussi.

L'IRSN prône des contrôles complémentaires sur des composants importants (pompes, matériels de contrôle-commande...), et la démonstration de sûreté doit être consolidée, par exemple sur la tenue de certains équipements à des séismes d'intensité supérieure à ceux prévus à la construction.

Outre ces constats génériques, chaque réacteur devra être étudié au cas par cas (évaluations sismiques, particularités locales de conception etc). Tricastin 1 a été le premier réacteur à subir ce réexamen, en 2019.

Commentaires

Rochain

La seule sécurité c'est le démantèlement et en les prolongeant de seulement10 ans on a largement de quoi investir dans les nouveaux ENR, plus sûrs, sans déchets, moins onéreux tant en construction qu'en coût de production.
La seule voie d'avenir sur un terme aussi éloigné que souhaiter, c'est de puiser l'énergie dont on a besoin dans ce que nous fourni directement ou indirectement le Soleil, dans le renouvelable.
Avec un ensemble de production éolien et solaire suffisamment dimensionné, il n'y a aucun besoin de stocker, le biogaz peut être produit en quantité plus que suffisante pour alimenter des centrales à gaz la trentaine de jour par an où éolien et solaire peuvent, dans le dimensionnement raisonnable cité précédemment, ne pas être suffisants.

Justin

Pas besoin de stocker?
Ok, on débranche les hopitaux les nuits sans vent... ça fera quelques morts mais tant pis...

Rochain

Quand on sait lire on comprend que pour les périodes insuffisamment ventes le biogaz fournira l'énergie nécessaire.
Les quelques morts de plus seront donc les illettrés.

Rochain

Oui, et Oui je le fais régulièrement mais quand on compare le produit d'une éolienne ou d'un m2 de PPV a un parc nucléaire et de plus en oubliant toutes les autres sources d'énergie qui peuvent de plus être de simples réservoirs d'énergie à utiliser en cas de défaillance météorologique des sources qui en sont tributaires…… on ne peut pas discuter, car c'est le dogme qui domine, les allégations sans preuves ni même la moindre présomption favorable, et des "tout le monde le sait, sauf vous….".
Bonne journée

gautier

Que signifie "suffisamment dimensionné" ? L'Allemagne n'a-t-elle pas, malgré son très coûteux et énorme parc solaire photovoltaïque et éolien, conservé un très gros parc thermique (et un peu de nucléaire - 8 GW) et soumise de plus en plus souvent à des prix de gros de l'électricité négatifs qui se répercutent sur la facture des consommateurs de manière coûteuse ?https://www.energy-charts.de/energy.htm?source=all-sources&period=month…

Rochain

Suffisamment dimentionne signifie très clairement suffisant pour fournir le besoin ne cessaire 320 à 330 jours par an sans qu'il soit necessaire de mettre en action les centrales à biogaz dont l'utilisation sera réservée à ces périodes anticycloniques à faible vent.
Quant à l'Allemagne elle a un parc eolien déjà conséquent certes mais encore insuffisant et son parc ppv est quasi nul.... Encore.
Ils n'ont pas remplacer le nucléaire par le charbon qui diminue également chez eux mais par de l'éolien.
Je sais que l'Allemagne gène beaucoup les nucleocrates qui l'accusent de toutes les mauvaises décisions mais j'aurais aimé pouvoir dire sur un autre plan que nous nous en tirons pas 5 fois moins bien qu'eux à propos du covid19.
Les gens ne sont pas forcément ceux qui s'admirent le nombril.

gautier

Aucun rapport avec le covid19. C'est du n'importe quoi ! Vous vous décrédibilisez.

gautier

"Parc ppv quasiment nul" en Allemagne, dites- vous. Vous plaisantez, sans doute !
https://www.energy-charts.de/power_inst.htm.
Mais ce n'est pas votre habitude. C'est sans aucun doute de la mauvaise foi, comme vous voyez des nucléocrates partout. C'est votre façon de mépriser vos interlocuteurs.

Rochain

Je ne méprise que les êtres méprisables…. dont vous vous approchez dangereusement à ne retenir que ce qui vous permet une perfidie dans mes messages et non l'essentiel car cela ne vous intéresse pas, il faut souscrire à votre dogme, c'est tout.

gautier

Pour l'instant, le dogme que vous dénoncez aboutit à ce que la France a le KWh électrique le plus faible d'Europe https://www.electricitymap.org/?page=map.
Vos messages reflètent les élucubration d'un grand rêveur.
Et vous méprisez tous ceux qui ne vous suivent pas. Pourtant c'est le résultat qui compte !

Rochain

Choisissez surtout bien vas cibles ….(au passage vous avez oublié de dire le plus faible en quoi ? mais j'ai compris que c'était en émission de CO2 surtout en montrant comme gigantesque le 27 gr contre un 28 ailleurs et même un 50 ou plus. Et la photo instantanée ne montre rien du tout….
Vous êtes bien de ceux qui comparent la production d'une seule éolienne à un seul parc nucléaire de 57 réacteur !!!!
qu'en sera t-il quand il y aura 20 000 éolienne et 2500 M2 de PPV qui fourniront 2 fois la production du parc nucléaire ? Lui sera toujours à 28 et les ENR ne seront peut-être plus qu'à 17 !
On ne sait pas qui gagnera la cours en milieu de partie surtout qu'en l'un part avec 50 ans d'avance ! Vos soi disant résultats en disent long su le niveau de votre petit intellect
Restons en là voulez-vous, vous êtes vraiment trop près des pâquerettes.

gautier

Il n'existe aucun pays au monde à montrer en exemple pour illustrer votre commentaire. À part quelques pays peu peuplés possédant beaucoup de ressources hydrauliques, le contenu carbone de la plupart sont tous supérieurs, et le prix TTC pour le consommateur aussi. Toujours des élucubrations d'illuminé !

Rochain

Vous ne comprenez décidément rien mon pauvre Gautier. Les ENR en dehors de l'hydraulique qui était là bien avant le nucléaire, sont seulement depuis 10 ans en train de conquérir une partie du territoire de l'énergie électrique et vous comparez (encore et toujours) un résultat entre celui qui vient juste de quitter les starting-block avec un nucléaire qui est dans la course depuis prés de 50 ans.
Arrêtons, je vous en prie il faut connaitre l'alphabet avant de commencer à écrire. L'état actuel de la production de CO2 de chaque pays n'a aucune signification,, il ne sert à rien de connaitre l'état ponctuel d'un état quel qu'il soit s'il est en mouvement, ce qui importe c'est sa pente, vous comprenez ça au moins ?

Manuel

Le tout ENR est une stupidité. Une décision politique et non technique initiee par Martine Aubry et continue par Hollande pour avoir de leur côté les voix de EELV. L'écologie n'était pas leurs soucis. Avec du recul et l'expérience sur cette filière l'Allemagne s'en mord les doigts. Sans subventions massives des gouvernements sur cette filière vouée à l'échec et la participation de chaque contribuables sur leur facture d'électricité cette filière n'aurait jamais vu le jour. Et je ne parle pas des nombreux conflits d'intérêts sur ce sujet comme WWF etc...

Rochain

Les theories complotistes politiques ne mennent nulle part. Allemagne ne se mord aucun de ses doigts et progresse continûment dans une voie sans charbon ni nucléaire. Je sais que nous sommes des génies mais seule l'Allemagne prend les mesures qu'il faut, la ou il faut les prendre et quand il faut les prendre.
Comptons nos morts et les leurs à propos du covid19

Tediag

L’Allemagne, l’Allemagne, ils sont donc si bons que vous le dites. S’agissant du Covid, qui n’a d'ailleurs rien à faire dans cette discussion nous ne ne connaissons pas les décès dans leur Maisons de retraités, notamment. Quant à l’energie, le patronat Allemand a demandé à Angéla M. de revoir sa copie en matière d'arrêt du nucléaire, pour ne pas aggraver la situation économique du pays. De plus ils éprouvent de grandes difficultés à poursuivre leur projets éoliens coûteux et très contestés par la population. Et cerise sur le gâteau, ils viennent de mettre en service une centrale à charbon proche de notre frontière. Il est tellement vrai que charbon n'émet pas de CO2 ni de particules (Lol) par rapport au Nucléaire, ah ces Allemands sont formidables. A vos masques.

manuel

Je vous suggère de prendre connaissance du Der spiegel de Novembre 2019. Vous verrez si l'Allemagne ne s'en mord pas les doigts des ENR. Il faut arrêter ces discours démagogiques.
Les conflits d'intérêt sont légions également sur ce sujet.

Jean-Marie B

Incantation crétine d’un écolo déconnecté du monde et de la terre sur laquelle il partage sa vie avec le reste du monde. Couper l’électricité à tout le monde est une idée lumineuse. Pour être efficace il faut aussi couper l’eau et le gaz et interdire tout véhicule. Quand on sera enfin dans un univers sans déchets on aura aussi réglé le sort du biogaz. CQFD il suffisait d’y penser

Dominique Wenger

On connaît tous ici les commentaires de Rochain, sa haine viscérale du nucléaire. Ses péroraisons habituelles et peu fondées continuent de polluer ce site par ailleurs très sérieux.
Je commencerai à accorder du crédit à Monsieur Rochain quand, joignant les actes aux paroles, il ira par exemple vivre en Rheinland Westphalia, et plus précisément vers Garzweiler, Etzweiler, Neurath ou Niederhausen et nous montrera alors les bienfaits de l abandon du nucléaire sur la pollution atmosphérique et les paysages.

Rochain

Voilà un bon repère de nucleocrates ici.... Quand je lis ces messages viscéralement anti enr. Il m'apparaît clair que toute discussion est impossible.... D'ailleurs quoi que vous disiez, le monde se jette sur les ENR et jette le nucléaire... Mais le monde se trompe, c'est évident, le génie français ne saurait être pris en défaut.
Je vous laisse vous autocongratuler autour de votre cher nucléaire... De plus en plus cher d'ailleurs.

Tediag

Et non je pense que nous ne sommes pas anti ENR, mais il est clair qu’elles ne permettent pas de répondre aux besoins croissants d’energie. Quant aux nucléaires dans le monde, une simple recherche vous démontrera similaire y a 55 réacteurs en construction, 450 opérationnels, 147en projet et 337 proposés. L’AIE prévoit 1,1 billions de dollars d’investissements ds L’EN d’ici 2040. C’est effectivement une activité en déclin ...chez les aveugles.

Thomas

Tous les scénarios prospectifs 2040/2050 - et notamment ceux de l’AIE- établissent une très forte montée en puissance des EnR dans les prochaines décennies et un nucleaire plutôt stagnant si ce n’est diminuant selon les scénarios... et pour une part de production inférieure au mix éolien/solaire. Donc meme si ça reste des scénarios et non pas la stricte réalité, dire que « les ENR ne permettent pas de répondre aux besoins croissants d’energie » est tout de même un peu fort..!
Voir cet article récent sur le nucléaire spécifiquement (et lire également le world Nuclear report): https://www.transitionsenergies.com/fin-energie-nucleaire-monde/
Donc je serai pas si optimiste que vous sur la croissance du nucléaire...

Rochain

Je n'attends aucun conseil avisé venant d'une agence indépendante sur l'énergie qui dépend .....................…. du ministère de l'énergie des Etats Unis d'Amérique

Thomas

@gautier: mise en garde de l´AIE: certes mais voyez vous des annonces de construction de nouvelles centrales nucléaires suite à ce type de mise en garde??
Les scientifiques alertent depuis des années sur le changement de modèle à adopter si on veut continuer de vivre sur une planète vivable. Vous voyez des changements structurels?
Tout un tas de discussions ont lieu autour des ENR, avec beaucoup de personnes toutes plus intelligentes qui démontrent par À+B qu’elles sont inopérantes. Alors que ce sont elles qui progressent vite partout dans le monde et permettent de réduire le fossile ou charbon et dont les seuls enjeux sont leur visibilité et la gestion de leur production.
Et à côté de ça, on agrandit les aéroports et personne ne réagit. On vote 20milliards d’aide aux entreprises meme polluantes sans aucune contrepartie et personne réagit.. je n’ai par exemple pas vu la tribune des « ingénieurs pour le climat » (groupe autoproclamé d’anciens directeurs du nucléaire en gros..) pour appuyer sur une relance verte et sobre de notre économie. Non, le mal à combattre ce sont les EnR.... Dommage.

Rochain

Les aveugles sont ceux qui ne voient pas que les investissements dans les ENR sont 4 à 5 fois supérieur à ceux consentis dans le nucléaire. Par ailleurs, il n'a été initié aucune construction dans le nucléaire durant ces 10 dernières années, celles en construction sont antérieures, ce qui démontre, de plus, que le nucléaire est lent, que sa mise en œuvre est de plus en plus longue et que dans le même temps on construit plus d'ENR qui produisent plus tôt.

gautier

En écrivant ENR, vous pensez probablement au solaire photovoltaïque et à l'éolien, lesquels sont très souvent soutenus financièrement par les pouvoirs publics et les collectivités territoriales. Les investissement, dans ce cas, correspondent à des puissances installées. Mais, vus leurs faibles facteurs de production - de 15 à 30 % pour les meilleurs - et l'inadéquation relative de leur production à la demande, ces investissements ne représentent pas plus que pour le nucléaire. Mais, de toute façon, comment pourrait-on, en France tout au moins, avoir un contenu carbone plus faible qu'actuellement, puisqu'avec des sources intermittentes, il est nécessaire de disposer de centrales thermiques en backup comme le démontre RTE. A moins que vous ne prétendiez être plus compétent que leurs ingénieurs !

Rochain

Gautier s'arroge le droit de repartir les ingénieurs en 2 catégories, d'un côté les compétant qui sont....... De son avis, et d'un autre côté les incompétents qui contredisent son avis ! Simple non ? Heu... Quelles sont vos références Maître ?
Maintenant on peut faire n'importe quelle démonstration sans être chez RTE, même moi je peux écrire qu'avec une seule éolienne et 1 m2 de ppv on ne peut pas se passer de notre parc nucléaire. Et tout le reste, comme d'hab, du blabla habituel

Thomas

@gautier: vous nous direz par qui sont soutenus financièrement les projets de centrales nucléaires si ce n’est par les États?
Aucune société privée ne peut investir seule sur le nucléaire et ne peut s’assurer seule sans garantie d’un État. A votre avis, qui paye les 180 milliards mini dépensés jusque là par le Japon pour tenter de réparer la catastrophe de Fukushima? En France, l’exploitant est assuré à hauteur de 90 millions d’euros par réacteur. Le reste c’est pour l’Etat, donc nous.
Alors en ce sens ça ne me dérange pas plus que ça que les EnR bénéficient de soutiens publics.
Par ailleurs, combien de subventions versées aux énergies fossiles? Tous ceux qui dénoncent celles aux EnR devraient plutôt taper sur le fossile..! Ça serait plus productif..
Quant au soutien par du back-up en thermique, Rte dit justement pile le contraire!

gautier

- Rte, dans son bilan prévisionnel 2017, annonce bien la couleur : back up avec centrales gaz pour compensation de l'intermittence des ENR. https://www.rte-france.com/fr/article/bilan-previsionnel
- Pour le fossile gaz utilisé en back up, où avez-vous vu des subventions ?
- La production des centrales nucléaires a largement remboursé les investissements que les contribuables et l'État Français ont avancé.

Rochain

Encore des litanies sans fondement. Vous me faite rire avec la compensation des variables dont en regardant sur les derniers mois on voit que la production éolienne varie de 1 à 12 GW et le Soleil passe de 0 (la nuit) à 7 GW alors que le gaz ne change même pas d'1/2 GW durant ces variations d'éolien ou solaire. En fait c'est toujours l'hydraulique qui assure le suivi de charge, et plutôt que de blablater de façon inconsistante, jetez simplement un œil aux courbes fournies par RTE. C'est fou le nombre de trouducs qui affirment sans vérifier quoi que ce soit sur les chiffres fournis par les premiers intéressés, comme quoi baver c'est à la portée de n'importe quel imbécile mais vérifier une information même facilement accessible c'est au-dessus des forces de ces même imbéciles.
Quant au remboursement des centrales nucléaires par l'EDF il faut être le dernier des niais pour affirmer une chose pareil tant la dette EDF est incommensurable et le Gautier est chargé de la payer comme tout le monde. Mais moi je préfèrerais passer à d'autres sources d'énergies moins couteuses.
Comment peut-on être aussi ridicule et ne même pas s'en apercevoir ?

gautier

La situation actuelle est exceptionnelle pour la production et consommation l'électricité. Le suivi de charge s'effectue sans problème par le thermique gaz. J'en conviens. Mais, en temps normal, le gaz participe aussi à cette tâche comme vous pouvez le constater les mois précédents. https://www.rte-france.com/fr/eco2mix/donnees-en-energie
Quant à la dette de EDF, celle-ci est due à bien d'autres facteurs longs à détailler.

Tediag

Nous pouvons effectivement suggérer à M. Rochain d’aller vivre en Allemagne plutôt que de cracher dans notre soupe. Concernant le stockage , allez donc leur proposer votre solution miracle qui consisterait à faire monter des trains en haut d’un volcan ou montagne tout en emmagasinant de l’energie et les faire redescendre aux heures de pointe. C'est Top non, reste à proposer ça à nos Auvergnats ou aux Allemands que vous appréciez tant. Attention votre acharnement anti nucléaire notoire peut vous fait délirer.

charles

Si M ROCHAIN n'existait pas il faudrait l'inventer.
Plus il développe et plus on s'amuse. Merci donc, surtout il faut continuer.
Dans notre triste situation de codevid 19 (qui s'invite on en sait trop pourquoi dans info énergie), il nous reste un élément fondamental qui nous permet de tenir : l'électricité.
La production de KWH ENR seule (vent, soleil, eau) même multipliée voire surmultipliée aboutirait inévitablement, à défaut d'une production de base maitrisée et fiable (Thermique donc, quelle qu'en soit l'origine - fossile ou nucléaire) à un superbe black out.
Imaginons demain un confinement sans électiricité. I have a "cauchemar".
Cela dit 99,9.. % du temps vécu par l'humanité a ignoré l'électicité. Pourquoi pas des lendemains sans électircité ? Des lendemain qui chantent" c'est sûr...

Thomas

Même si le covid n’est pas lié à la discussion, je vous laisse imaginer la gestion du parc nucléaire français si un covid plus meurtrier venait à arriver. Les équipes d’exploitation d’EDF et de ses nombreux sous-traitants seraient-elles invincibles? Les plans « pandémie » d’EDF (mais aussi du gestionnaire de réseau) ont ils prévu de tels cas?
On s’aperçoit qu’avec un « petit » covid pas tant meurtrier que ça, EDF prévoit déjà une baisse conséquente de la production nucléaire pour les 2 prochaines années. Sans compter une répétition annuelle de covid qui semble à priori possible (en espérant qu’il ne mute pas comme la grippe espagnole..).
Ainsi, au delà de ses propres enjeux techniques qui sont déjà très lourds et demandent un haut niveau de sûreté et qualité de la part des personnels qui y travaillent et qui contrôlent, le nucléaire va devoir aussi gérer des crises extérieures qui peuvent largement perturber son fonctionnement a des niveaux dont on a du mal à soupçonner aujourd’hui, en voyant comme la crise actuelle a pris tout le monde de court...

D’ou l’interet d’une montée en puissance des ENR qui sont -entre autres- largement plus simples à faire fonctionner en cas de crise majeure et peuvent s’arreter sans avoir de combustible à maintenir au frais par des moyens qui nécessitent une présence humaine constante et qualifiée... ;-)

Thomas

Sur le risque de black-out lié à la montée en puissance des ENR, Rte y répond régulièrement et réfute complètement cette possibilité jusqu’à horizon 2035 au moins... et sauf étude de réseau réellement sérieuse qui pourrait challenger Rte, c’est un non sujet.

Rochain

Avec un peu de finesse, vous auriez sans doute compris ce que le covid19 vient faire dans cette histoire qui compare sans cesse l'intelligence des choix fait par différents états dans différents domaines. Si j'admets que l'intelligence n'est pas liée au domaine dont elle discute mais aux individus qui exercent les stratégies, force est de reconnaitre l'intelligence supérieure des stratèges teutons qui s'en sortent 4 à 5 fois mieux que nous dans l'affaire du covid19, alors pourquoi seraient ils plus bêtes sur le sujet du choix de l'énergie ?
Quant au reste de votre message " aboutirait inévitablement " ?????????? Pourquoi ? Parce que vous le dites ? Un peu maigre comme démonstration. J'ai beaucoup mieux à proposer et je l'ai écrit et répéter 100 fois déjà, et il n'y a que les dogmatiques qui ne veulent pas le voir et pensent que j'ignore, qu'il y a quelque fois des nuages et quelque fois presque pas de vent. En revanche je sais que le seul biogaz peut s'il est exploité fournir autant d'énergie que tout le parc nucléaire durant le tiers de l'année (en Allemagne, fournissant déjà 8,3% du mixe électrique il permettrait d'alimenter le pays durant un mois entier à lui seul, le cas échéant), alors vous savez les trimestres entiers sans un souffle de vent et dans une nuit noir d'encre 24 heures par jour…. j'attends vos statistiques, ravalez vos sarcasmes de benêt du village.

charles

Et la gestion de la distribution si les distributeurs ne distribuent plus (même le renouvelable) pour cause de covid ? EDF baisse sa production faute de consommation. Point. Pour la même raison l'EJP a été interrompu. Le nucléaire permettant, comme le thermique d'autres origines d'ailleurs - un peu aussi avec l'hydraulique (réservoirs , éclusées, pompages, etc.) - , d'ajuster l'offre à la demande.
Pas de black out avant 2035 ? Peut-être parce qu'il y a des centrales thermiques essentiellement nucléaires en activité pour palier aux caprices d'Éole ? Je dis peut-être une bêtise ? Une de plus. Et après 2035 ?

"Challenger Rte" ?.... Quel beau mot et si bienvenu... Voilà une donnée qui avait échappé.
Et si la peste bubonique revient ? Et si le réchauffement climatique empêche le refroidissement des centrales et si tout d'un coup le vent s'arrête... Comment ça, EDF n'a pas prévu le remplacement de nos 530TWH annuels par le vent l'eau et le soleil ?
En ces jours de confinement, de bien funèbres pensées... Merci aux soignants et aux agents de production et de distribution d'Électricité.

Rochain

Quand on tourne en rond dans ses convictions, on ne risque pas d'en prendre la tangente. Sortez de votre nucléaire, il ne vous sauvera de rien et surtout pas d'un manque d'énergie électrique, c'est un truque qui ne fonctionne que si on réglemente la façon de vivre des population pour que son besoin d'énergie électrique corresponde au régime laminaire de production d'un réacteur nucléaire, le moins pilotable des systèmes de production d'énergie qui aujourd'hui fait systématiquement appel à l'hydraulique pour être capable de répondre à une demande qui est pourtant laminée à son seul profit. N'oubliez pas de prendre votre bain à 2 heures la nuit prochaine, le réacteur Nuk ne sait pas quoi faire de son, électricité.
Et ça, ce n'est pas statistique, contrairement à ce que l'on connait parfaitement dans les régimes de vent et d'ensoleillement et dont les faiblesses qui sont donc très bien connues pourront facilement être plus que compensées par le biométhane et …. un peu, pas beaucoup, par le stockage des excédents de production des éoliennes en folie dont on sait aussi les crises hystériques grâce à l'enregistrement des statistiques sur le sujet. Mais aucun système ne change du jour au lendemain, il faut donc faire aujourd'hui le choix des investissements les plus intelligents pour ce qui nous fournira l'électricité dans 10, 20, 30.... ans.

Philippe Charles

Merci Thomas de mettre en perspective l'énergie nucléaire et le monde contraint, plus incertain, vers lequel nous nous dirigeons. Au delà des guéguerres pour ou contre cette énergie, si le nucléaire peut jouer un rôle de tampon face à la réduction des ressources fossiles, il est pour le moins hasardeux de l'envisager comme solution d'avenir. Il nécessite une trop grande stabilité politique et sociale, n'est pas suffisamment résilient. Il a besoin d'un contexte sûr. C'est probablement ce qui explique son désintérêt croissant quasiment partout dans le monde https://www.transitionsenergies.com/fin-energie-nucleaire-monde/

Bat

Haha j'ai bien rigolé en regardant tous les commentaires ! On parle beaucoup de production mais le plus important c'est la consommation. Et pour l'instant bien malin celui qui arrivera a prévoir notre façons de consommer l'énergie dans 20 ou 30 ans en particulier l'impact des véhicules électriques sur le réseau, la mise en place de mécanisme d'ajustement chez les particuliers, le stockage domestique, le fonctionnement des industriel etc ... Mais en l'état actuel remplacer les moyens de base ( nuc ou thermique ) par des PV et des éoliennes ne fonctionne pas sans grosse capacité de stockage long terme. Et a part les step aucune technologie n'est mature pour faire du stockage de forte énergie sur 1 an

Ajouter un commentaire