Sûreté nucléaire : l'ASN alerte sur la « très mauvaise » situation de la centrale de Golfech

  • AFP
  • parue le

La qualité des opérations d'exploitation à la centrale nucléaire de Golfech (Tarn-et-Garonne) s'est encore "détériorée" en 2019, a annoncé lundi l'Autorité de sûreté nucléaire (ASN), qualifiant de "très mauvaise" son appréciation sur le fonctionnement général du site.

"L'ASN est très vigilante sur ce qui se passe actuellement à Golfech. Elle considère que les performances de sûreté nucléaire doivent faire l'objet d'une priorité absolue pour l'exploitant, et à ce titre-là, elle assure un suivi rapproché du site en 2020", a indiqué lors d'une vidéoconférence de presse Bertrand Frémaux, de la division de Bordeaux de l'ASN. Il a pointé une détérioration de la surveillance en salle de commande, et des défauts dans le respect des règles dans le pilotage des réacteurs.

L'ASN a également fait état d'un "manque de rigueur systémique" en matière de maintenance, notamment dans la traçabilité "très défaillante" des informations. "L'année 2019 a aussi été marquée par la déclaration de nombreux événements significatifs pour la sûreté. Huit événements sont survenus pendant l'arrêt programmé du réacteur 2, dont un classé au niveau 2" (sur 7 de l'échelle internationale de gravité des désastres atomiques, Ines), a souligné l'ASN. Il s'agissait d'un incident survenu en octobre 2019 lors d'"opérations de vidange" d'un réacteur.

En matière de radioprotection, "nous avons constaté des situations inacceptables, notamment dans la maîtrise de la propreté radiologique des locaux potentiellement contaminés", a ajouté M. Frémaux. Au chapitre de la protection de l'environnement, des efforts sont encore à faire, l'ASN ayant constaté "des rejets intempestifs de substances non-radioactives", dont une qui s'est déversée dans la Garonne.

À la suite de ces nombreux dysfonctionnements, des représentants de la direction d'EDF et du site de Golfech ont été auditionnés au siège de l'ASN à Montrouge en janvier, pour qu'ils présentent leur "plan de redressement" du site, a précisé l'ASN. Le dernier incident en date, classé de niveau 1, sur la centrale, remonte au 5 juin. Il a affecté un circuit de contrôle du circuit primaire du réacteur 1, du fait d'un défaut de maintenance.

Située sur les bords de Garonne entre Agen et Toulouse, la centrale est composée de deux réacteurs de 1 300 mégawatts permettant de couvrir en moyenne 50% de la consommation électrique de la région Occitanie. Elle avait déjà fait l'objet d'un bilan 2018 critique, l'ASN ayant alors pointé une qualité de l'exploitation "dégradée".

Commentaires

Serge Rochain

Il est assez consternant de constater que ce problème touche la plus moderne des centrales nucléaires française, de type P'4, doté avec le réacteur Golfech 2 du plus récent de nos réacteurs. On se demande à quoi on pourrait s'attendre dans l'avenir si on devait persister dans la voie du nucléaire ? D'ailleurs, l'EPR nous en donne un assez navrant échantillon.
Serge Rochain

Bruce

Vous confondez technologie et exploitation ! La technologie de ce réacteur est sûre. Les problèmes remontés par l’ASN semble plus de l’exploitation du réacteur. L’EPR est le réacteur le plus sûr au monde et est l’avenir de cette filière. Le nucléaire est une technologie sûre, bas carbone et pilotable. Elle n’est pas remplaçable par d’autre sans augmentation des gaz à effet de serre. Mettre en parallèle les conséquences du réchauffement climatique planétaire avec les risques nucléaires est juste malhonnête, les échelles ne sont absolument pas les mêmes.

Thomas

La technologie aussi belle soit-elle est pilotée par des hommes, qui par nature, font forcément des erreurs. C'est ce que relève l'ASN d'ailleurs. Une technologie est sûre si l'ensemble des process nécessaires à son fonctionnement sont sûrs et maîtrisés par l'homme. Ne nous cachons pas derrière la "beauté" de la technologie pour relativiser le rôle des hommes, qui ne sont pas infaillables, encore moins en temps de crise... l'EPR n'a pas complètement fait ses preuves pour l'instant, et sa technologie est visiblement trop complexe à mettre en oeuvre selon des délais et des coûts acceptables, sinon les projets tourneraient déjà.
Enfin, le nucléaire n'est pas remplacé "par d'autres" à l'échelle mondiale, il n'est tout simplement pas ou très peu développé (en Chine), alors que d'autres moyens de production bas carbone (éolien, solaire surtout) augmentent constamment. Alors le rôle du nucléaire pour endiguer le réchauffement climatique est largement à relativiser...

Bruce

Vous faites nombre d’amalgames qui démontrent que vous ne connaissez pas ce sujet.

Des EPR sont déjà en fonctionnement dans le monde, notamment en chine justement.
Les EPR de Taishan 1&2 sont en production depuis plus d’un an, ce qui démontre que le problème Franco français n’est pas un problème de la technologie en elle même, mais plutôt de sa mise en œuvre (genie civile) et compétence (soudure) en autre.

L’EPR de Flamanville est une tête de série, cela signifie que c’est sur lui que le constructeur essuie les plâtres. Cela profite aux autres en construction dans le monde.

De plus concernant votre remarque sur les ENRI (solaire et éolien) en connaissant un peu le sujet vous seriez que ces technologies intermittentes nécessite des Backup (centrale à gaz) pour les jours sans vent et la nuit par exemple.
Les facteurs de charges de ces technos sont le l’ordre de 30/35%. Cela veut dire que presque 70% du temps c’est une centrale à gaz qui prend le relais avec des émissions de l’ordre de 500geqCO2/kWh.
En plus ces technologies étant sans lien aucun avec la demande, elles déstabilisent tout le réseau électrique car comme vous le savez l’électricité ne se stock pas. Elles produisent principalement lorsque que nous n’avons pas besoin d’électricité... le pic de consommation hivernal de 19h00 en Novembre/Décembre ne peut pas être convert par du solaire ni même parfois par de l’éolien.

Ces techno’s fatales ont déjà coûté plus de 121 MILLIARDS d’euro d’argent public sans aucun effet ni sur nos émissions (les plus basses de l’OCDE) grâce à notre parc nucléaire, ni sur l’emploi, ni sur la sûreté de notre réseau électrique... bref aucun intérêt.

Source : www.electricitymap.org

Serge Rochain

Quand je vois qu'un zozo pétri de prétention commence son message par :
"Vous faites nombre d’amalgames qui démontrent que vous ne connaissez pas ce sujet. "
Je sais que je vais rire un bon coup !
Les EPR c'est un bide généralisé, tous sans exception, mais notre vaniteux de service ignore que le premier d'entre eux que l'on pourrait à la rigueur considérer comme l'expérimentateur est en construction depuis 2005 et s'il n'a pas encore fourni son premier watt il nous coûte déjà de grosses indemnités de retard qui se chiffrent en millions d'euros.
Il ignore également que les deux chinois s'ils ont finalement démarrés c'est après avoir doublé leur temps de construction et dépassé le budget d'origine de 60% , c'est qu'il ignore encore que les deux anglais à peine commencés l'entreprise annonce qu'il y aura déjà un an de retard que le dépassement de budget se monte à quelque chose entre un et deux milliards de livres. Et je ne parlerai pas de Flamanville… dont il a certainement entendu parler….
Mais cela ne l'empêche pas de me dire qu'il arrive qu'il n'y ait pas de vent, et que le ciel soit couvert, et il donne SA solution évidement la seule qui soit à sa petite portée…. c'est à dire celle qui lui est soufflé par les milliers de perroquets du lobby nucléaire…. mettre en marche des centrales à charbon ou à gaz qui produisent des GES…
Quelle misère d'avoir des contradicteurs d'un niveau aussi bas !!! Car le reste est à l'avenant.
https://fr.wikipedia.org/wiki/Centrale_nucléaire_de_Taishan

Bruce

Serge, arrêtez de prendre vos rêves pour des réalités !
Les EPR Chinois de Taishan 1 et 2 sont bels et bien en fonctionnement que cela vous plaise ou non. Ils ont une véritable valeur ajoutée dans un pays comme la chine car ils viennent effacer des productions au charbon !
Ils vont durée au minimum 60 ans pour une production pilotable, disponible au besoin, sûre et bas carbone !
Le zozo vous remet les pieds sur Terre !

Rochain

Zozo Bruce ne sait même pas lire.ou donc aïs je dit que les 2 EPR chinois n'ont pas démarrés ? J'ai dit la vérité : ils ont mis deux fois plus de temps que prévu pour être construit et on dépassé leur budget de construction de 60 %
Ce ne sont pas des réussites... Et le reste est du verbiage.... Vos 60 ans ce n'est qu'un voeux.... Pas une réalité

Zamur

Monsieur Rochain n'est pas en forme, ses lacunes du lycée refont surface. Il écrit que notre EPR "n'a pas encore fourni son premier watt". Souvenez vous, s(il vous plaît, que l'énergie est mesurée en Wattheures (kiloWattheures). Ce n'est pas compliqué ... Essayez ...

Rochain

Zamur est toujours aussi bête... Il croit que edf se trompe quand il écrit "un réacteur de 900 MW"
IL LUI FAUT APPRENDRE QU'UN ALTERNATEUR PRODUIT DES WATTS.... QU'IL FAUT MULTIPLIER PAR LE TEMPS DE FONCTIONNEMENT POUR SAVOIR LA QUANTITÉ D'ÉNERGIE PRODUITE EXPRIMEE EN WATT(par la durée)

Serge Rochain

Et la durée zamur, ce n'est pas forcément des heures…. on peut aussi bien avoir des watt/seconde, des watt/minute, ou même des watt/mois …. tien ça sonne bien comme ça … ça me rappelle une chanson "parlez watt/moi.. y'a qu'ça qui m'intéresse"... allez Zamur, remettez vous et dite moi merci je viens de vous faire découvrir qu'un alternateur ça produit des watts qui sont caractérisés par une tension et une intensité et que l'on peut faire varier dans le temps pour les caractériser également en fréquence, et si on les collectionne dans un réservoir on en produit une quantité qui s'exprime par le produit de la puissance par le temps. Compris Zamur ?

Zamur

Je n'ai pas voulu répondre, mais le message de monsieur est à nouveau chargé en contre-vérités qui traumatiseraient un lycéen. Il lance des nouvelles unités qui caractérisent ... rien. La barre "/" signifie la division, donc watt/seconde n'a pas de dimension physique ! Vous devez le savoir. Sans bases techniques, mais la tchatche remplace les lacunes.

Serge Rochain

Mon pauvre Zamur….qui passe son temps dans les bouquins de ses années de lycées….les miens sont plus récents, et honorés des préfaces de membres éminents de l'Académie des Sciences, qui, sans doutes, manquent également de bases techniques pour m'accorder tant de crédit.

Oscar

Vous parlez de 121 milliards d'euro pour développement des EnR, mais toute les filières ont besoin d'argent publique pour se développer, et je n'ose même pas imaginer combien a dut coûter le nucléaire à ses débuts, l'EPR de Flamanville va coûter presque 50 milliard à lui tout seul ! Et c'est encore plus difficile d'évaluer le coût réel pour ce type d'installation.

Par ailleurs, pour répondre au problème d’intermittence des EnR soulevé par Bruce. Le développement à grande échelle des EnR permets de lisser l'incertitude que représente cette intermittence, et les mixes énergétiques 100% EnR ont fait leurs preuves dans les pays du Nord de l'Europe. Le facteur de charge de 30% environs (il est loin d'être à 100% pour le nucléaire au passage) est pris en compte dans les puissances installée. Les expertise météorologiques permettent de prédire avec une grande précision la production de centrales EnR.

Par ailleurs les solutions de stockage essentielles au développement de ces énergies existent, les STEP notamment (pompage d'eau). Elles ne sont pas très efficaces mais d'autres se développent de plus en plus et font l'objet de recherches avancées (je pense à l'hydrogène produit par électrolyse, notamment.). Ces solutions sont encore peu mises en oeuvre et très coûteuse mais la filière est en pleine maturation depuis 15 ans, elle évolue dans le bon sens et les coûts sont en forte baisse, contrairement au nucléaire, que l'ont maîtrise depuis plus de 50 ans, mais qui n'évolue plus, voire régresse.

L'idée, souvent avancée par les détracteurs, selon laquelle le développement des EnR engendre une augmentation des émissions de GES par les centrales à Gaz et charbon est tout simplement fausse. A l'échelle européenne, une corrélation claire entre le développement des ces énergies et la baisse des émissions de GES a été prouvée. La hausse periodique des ces émissions en Allemagne, balancée à tout bout de champ, s'est expliquée par un prix du charbon particulièrement bas, au détriment des centrales à gaz (beaucoup plus propre en comparaison).

Par ailleurs, le nucléaire n'est pas non plus une énergie très pilotable, et nécessite, elle aussi, des unités de production d’appoint au gaz ou charbon pour les pics de consommation non-prévisibles. De plus ce type d'énergie ne favorise pas la résilience de notre système électrique, et cette production hyper-centralisée représentent d'énormes faiblesses en cas de panne, par exemple.

Pour conclure, l'opposition "manichéenne" entre les EnR et le nucléaire n'a pas lieux d'être. La réponse aux problèmes de demain en termes d’électricité ne peut-être que la diversification du mix énergétique, et la sortie de notre dépendance face à un seul type de production qu'est, en l’occurrence, le nucléaire. Également, bien entendu, la sobriété et la baisse de notre consommation, qui est cruciale.

O

Bruce

L’EPR a 50 milliards ...? Revoyez vos sources Oscar ?
Et non, aucun pays ne possède de mixte 100% ENRI même les pays du Nord de l’Europe.
Des sources renouvelables peut être mais ça dépend fortement fortement du relief ou du sous sol pour de la géothermie. Les sources comme les barrages ou la géothermie ne sont pas intermittentes mais ne sont pas transposable dans tout les pays puisque dépendante des montages principalement.

Regardez l’Allemagne ?? ça course aux ENRI lui a déjà coûté 500 MILLIARDS d’€ pour qu’elle résultats ? Des émissions de CO2 jusqu’à 10 fois plus élevé que les nôtres.
Le Nucléaire est une vraie chance pour notre indépendance du pays, pour le climat mondiale et pour les générations futures.

Serge Rochain

Bruce trouvait que 50 milliards pour ce que coute….ront les EPR construits pas EDF/AREVA/ORANO et consorts ça faisait riquiqui veut nous épater avec 500 milliards allemands pour les ENR et le tout sorti d'un chapeau…. mais un grand chapeau.
Non, en effet actuellement encore aucun pays n'a atteint le 100% ENR mais ils finiront tous par y arriver….. même la France mais nous serons les derniers, car tous avancent à grands pas quand nous piétinons en nous dandinant d'un pieds sur l'autre. On irait bien plus franchement mais il y a ces myriades de benêts qui suivent aveuglément les conseils de la SFEN en bavant sur les ENR, ce qui nous arrangeait bien quand nous étions en plein développement du nucléaire, mais qui commence à nous poser problème pour les élection si on annonce maintenant que c'est une ânerie de nos prédécesseurs et qu'il faut faire comme le reste du monde...

Postyt94

"Le nucléaire est une vraie chance" ...

Ouais ... faudrait demander leur avis aux ukrainiens de Chernobyl et aux japonais de Fukushima ...

Quand au coût final si avantageux du nucléaire, il faudrait penser aussi à y intégrer le petit surplus de plusieurs centaines de milliards d'euros que ces "légers incidents" ont généré ...
Sans oublier la durée de condamnation des régions touché ... ça ce compte en petites centaines de milliers d'années, si je ne me trompe pas ?

Mais bon, ne nous mentons pas, je ne suis qu'un candide inculte, incapable de se battre à coup de symbole de fraction et de W mal placé.

Quoi que ça m'embêterait un peu, que mes petits-enfants me traitent de sale con irresponsable, et aillent pisser sur ma tombe.

Conclusion, personnellement cela ne me gêne pas d'attendre un léger zéphir, surtout si ça leur permet aussi d'avoir des petits enfants à leur tour ...

Bruce

A Postyt94,
Bien sûr que le nucléaire est une vrai chance ! C’est la source de production d’électricité qui fait le moins de morts dans le monde. Les accidents que vous cité sont en lien avec le communisme et le second avec le sous dimensionnement d’infrastructure de protection connue au Japon par Tepco.
Ils s’agissait de technologies complètement différentes de nos centrale REP.
L’accident de Fukushima n’a pas fait un seul mort a cause de la radioactivité. C’est un organisme onusien qui le dit (équivalent au GIEC) pour le climat qui se nomme l’UNSCEAR .

« Risques sanitaires
La science permet de quantifier raisonnablement les risques sanitaires, pour la population de la préfecture de Fukushima, liés aux doses dues à l’accident, qui sont largement supé- rieures aux estimations. Après une exposition correspondant à une dose aiguë de 100 mSv, le risque de cancer sur la durée de vie serait estimé à 1,3%, en plus du risque habituel préexistant de 35% d’apparition d’un cancer dans une popu- lation japonaise non exposée.»

Source : https://www.unscear.org/docs/revV1407898_Factsheet_F_ENG.pdf

Pour vos petits enfants, vous devriez plutôt vous inquiéter des émissions de CO2 de l’Allemagne, la Pologne, la Chine, l’Australie, etc...

Le risque nucléaire n’est en rien comparable aux risques avérés du changement climatique. Montée des eaux, sécheresse, perte de rendement alimentaire, déplacement de plusieurs millions de personnes, guerre partout, etc... rien à voir avec et ce d’ici moins de 50 ans !

Serge Rochain

Alors il n'y a que la France qui ait de la chance ….. chez les autres c'est de plus en plus marginal, mais rassurez vous, notre chance ne va que diminuer et on finira comme tous les autres avec seulement un peu de retard.

Postyt94

Staline, le sauveur des peuples, disait " La mort d'un homme est une tragédie !
La mort de 10 000 une statistique " ...

J'adore quand quelqu'un me raconte l'humanité en statistique ... (lol)

Thomas

1/ Avant d'être agressif, citez-moi les "amalgames" que je fais sur mon commentaire précédent?
2/ votre vision d'ensemble semble reposer sur des certitudes datant des années 70 ou 80 ("les ENR produisent principalement lorsque nous n'avons pas besoin..").
3/ vous feriez bien de vous documenter un peu plus sur le potentiel des EnR, et leur complémentarité entre elles, mais aussi avec votre amour le nucléaire qui ne va pas disparaître tout de suite rassurez vous;
4/ Argument de la tête de série : l'EPR français est la tête de série du chinois construit après mais finalement fini avant, mais l'EPR finlandais est aussi une tête de série du français qui patoge quand même, et les EPR anglais bénéficiant du REX des français et finlandais prennent déjà qq milliards de surcout... bref, beaucoup de têtes de série qui pour l'instant ont bénéficié d'un retour d'expérience commun, à savoir l'explosion de leur délai de construction et de leur coût, et donc du kWh produit.

Bruce

Sur le commentaire précédent vous expliquez que la technologie n’a pas fait ses preuves sinon elle tournerait déjà .... FAUX Vous amalgamez les problèmes de construction franco français de génie civile et soudure à une technologie qui fonctionne déjà !
Les deux EPR Chinois de Taishan 1&2 sont en production depuis un an et ils fonctionne très bien. Donc la technologie marche.
Source : https://www.capital.fr/economie-politique/epr-pourquoi-les-chinois-y-ar…

L’effet palier qui profitera aux nouveaux EPR se fera sentir (coût et planning) lorsque Qu’ils seront par paire de tranche dans le même pays cf Taishan Chine.

Et non ma vision des ENRI ne date pas de la préhistoire, regardez l’Allemagne ?? ! 500 Milliards dépensé pour quel résultat ???? Lorsqu’il n’ont pas de vent ni de soleil, ils allument le charbon et sont drogués au gaz fossile de la Russie avec leur NordStream 1et2 !
Vous vous rendez compte de ce qu’on fait avec 500 Milliards ? En France nous avons déjà dépensé 121 milliards pour rien car notre Mix électrique est déjà décarboné depuis 40 ans !

Nous ferions mieux de mettre cet argent dans l’isolation des bâtiments, la décarbonations de notre industrie, de l’agriculture de la mobilité ! Arrêtons de perdre de l’argent et du temps avec des ENRI intermittentes qui ne servent à rien à part faire plaisir à des pseudos écolos qui sont dogmatique !

Serge Rochain

Et vous vous faites semblant d'ignorer que les EPR chinois ont été des bides …. seulement moins grave que ceux faits en Europe. Soit vous mettez la tête dans le sable soit vous êtes de mauvaise fois. Si j'avais bouffé mes budgets de 60% comme l'on fait les deux EPR chinois, l'AG des actionnaire m'aurait immédiatement viré.
Si j'avais doublé le temps de réalisation de ce que je m'étais engagé à faire comme pour les EPR chinois j'aurais été viré une deuxième fois.
Les EPR produise un watt(heure…. pour faire plaisir à zamur) 4 fois plus cher que le wattENR :

Les données du problème :
Nucléaire :
Cout EPR : 12,4 G€ Délai de réalisation 2007 à 2021 : 14 ans
Puissance de production théorique 1,6 GW Facteur de charge 75% (mais même à 100% sans maintenance ni rechargement d’uranium ni incidents…. Ça ne fera pas le poids. Noter que le facteur de charge du parc existant n’a été en 2019 que de 68%) Puissance réelle : 1,2 GW
Production annuelle : 10,5 TWh

Parc éolien :
Coût d’une éolienne de 2 MW : 1 M€ Facteur de charge moyen France de l’éolien : 25%
On peut donc construire plus de 10 000 éoliennes avec ce que coûte (a déjà couté sans produire) l’EPR de Flamanville. Puissance théorique 20 GW, puissance réelle 5 GW
Production annuelle : 43,8 TWh soit 4 fois plus que le nucléaire de l’EPR
Ajoutez à cela que le parc peut produire au bout de 2 ans seulement, car moins de deux ans suffisent pour construire une éolienne et la raccorder. Aujourd’hui l’étape la plus longue de la construction d’une éolienne est représentée par les délais imposés par les recours juridiques systématiques.

Le coût du MWh solaire ayant rejoint celui de l’éolien depuis 2018 le résultat est le même pour le solaire

Il faut estimer le coût du stockage si tant est qu’il faille stocker car le stockage est un fantasme inventé par le nucléaire, qui ne sachant pas quoi faire de son électricité la nuit, la stocke sous forme de chaleur la nuit dans les millions de m3 d’eau sanitaire. Il suffit par ailleurs de consulter systématiquement les courbes fournies par RTE pour voir que part vent fort l’éolien (bien qu’encore très mal réparti en France) la production est jusqu’à 5 fois celle du vent moyen au niveau duquel il « faudra » équipé le parc pour qu’il fournisse le besoin dans le mixe qui lui aura été assigné. En conséquence par vent fort il y aura une puissance colossale à stocker avec cette électricité quasi gratuite ce qui rendra probablement intéressant le stockage H2 malgré la piètre conversion E->H2->E de 40%. Ajoutez-y que dans les ENR le biogaz est dans un état stocké dès sa production et son potentiel, peu développé en France (1,8 % du mixe électrique) qui l’est 5 fois plus en Allemagne, permettrait d’alimenter exclusivement par ce moyen le pays par temps calme et couvert anticyclonique durant 3 mois au moins chaque année avec la méthanisation des simples déchets agricoles. Actuellement l’Allemagne dont le biogaz représente déjà 8,4% du mixe électrique peut assurer son besoin électrique à 100% par cette source 1 mois par an. N’oubliez pas non plus les ENR constants ou presque, avec les solutions marémotrices, les hydroliennes, les houliennes, et n’oubliez pas non plus l’hydraulique de barrage qui marche déjà fort bien….. autant de solutions qui rendent ridicule l’insistance des nucléocrate sur le caractère intermittent lui aussi ridicule puisqu’il s’agit de variabilité et pas d’intermittence qui est le « tout ou rien » présenté aussi de façon toute aussi ridicule comme aléatoire, avec une météo datant de l’âge de la hache de pierre, peut-être, mais plus aujourd’hui. Il y a beau temps que l’on sait ce que le vent attendu demain va produire, et où (façade maritime Nord, Ouest, Sud ? Et dans l’intérieure même chose). La même météo va aussi nous donner la couverture nuageuse et…. Il est temps de revenir au XXI e siècle au lieu de bétonner sur le XXe qui a bien fait son boulot, merci, au revoir.
Maintenant j'attends que vous m'expliquiez le contraire….. les mêmes chiffres à l'appui.

Bruce

Désolé mais devant autant de mauvaise fois et surtout aucun argument sourcé j’arrête ici le massacre.
Vous êtes trop dogmatique pour vous rendre compte que vous avez tort. Continuer de penser que l’Allemagne et la France doivent continuer de dépenser des Milliards en subventions d’argent public pour un truc intermittent qui ne règle aucun problème ni pour le climat, ni pour la stabilité du réseau électrique et encore moins pour le prix de l’électricité...
Allez bonne continuation à vous.

Rochain

Je peux avec raison vous retourner les mêmes raisons,... Mais le monde n'a pas vos œillères et se rue sur les ENR en délaissant le nucléaire et vous n'y pourrez évidement rien

Serge Rochain

C'est étrange comment Bruce si sur de lui capitule devant un problème de CM2 montrant que le wattEPR est 4 fois plus cher que les wattENR
Un problème de CM2 c'est évidemment de la mauvaise foi il y a vraiment de quoi rire

Bruce

C’est marrant comment Serge ne comprend pas qu’il compare des choux et des carottes (c’est du niveau de CM2) votre coût ENRI n’intègre pas le stockage (au bon vouloir du vent) et est SUBVENTIONNÉ ! Vous comprenez ce que cela signifie ? C’est de l’argent public qui garantie sont prix d’achat ! Lorsque les producteurs n’ont pas d’électricité ENRI, ils viennent acheter l’électricité NUCLÉAIRE avec l’ARENH ... EDF doit donner à prix coutant 1/3 de sa production !

Encore une fois vous êtes à côté de la plaque!
Arrêtons les subvention d’argent public et nous verrons bien si votre business modèle qui produit quand il veux et non pas lorsque le client en as besoin est viable ? !!!!!!

Serge Rochain

C'est marrant comme les fanatique du nucléaire se précipitent à vouloir stoker l'Energie des ENR comme si le but de la production d'énergie était de la stocker au lieu de l'utiliser.
Mais c'est vrai que cela dérive d'une vieille tare du nucléaire qui produisant constamment et surtout quand on n'en n'a pas besoin, la nuit par exemple, ,nous fait stocker son énergie inutile, qui par ailleurs lui manque dans la journée lorsque l'activité économique est au plus haut, dans des millions de m3 d'eau sanitaire pour que nous puissions prendre un bain à, 3 heures du matin. On n'a pas besoin de stocker c'est comme un réacteur en carafe ici, un autre fourni depuis ailleurs, et pour le vent c'est pareil, quand il n'y en aura pas dan,s la manche, il y en aura dans l'Atlantique et dans la Méditerranée, et mêmes dans l'intérieur des terres…. et pour les 15 jours par an avec vent zéro partout et une grosse couche de nuage au point d'être dans la nuit totale 15 jours consécutifs, et ben comme on n'est pas des imbéciles, on fera marcher les centrales à biogaz que l'on stocke en réserve dès leur production pour ces cas là…. mais bien sur il faut réfléchir un peu pour comprendre ça et j'avoie que ce n'est pas à la portée de quelqu'un à qui il n'est jamais venu a l'idée que tous le parc nucléaire pouvait etre en carafe en même temps…. pourtant les Belges ont connu ça en 2018, 1 seul sur 7 ou 8 fonctionnait dans le pays :
https://www.connaissancedesenergies.org/afp/engie-limite-la-casse-face-…

Bruce

Regardez les faits, les calculs sont contre vous.
Le foisonnement éolien n’existe ni à l’échelle du pays, ni à l’échelle européenne. Demandez donc à nos amis allemands comment ils foisonnent... avec du charbon (lignite) et du gaz Russe. Super ??
Source : www.electricitymap.org

Serge Rochain

Le foisonnement n'existe pas tant qu'on n'a pas d'éolien dans la mer du Nord, dans la Manche, dans l'Atlantique et dans la Méditerranée…
C'est la premier fois que je vois un physicien tirer les conclusions d'une expérience qui n'a pas eu lieu

Bruce

Mais soyez sérieux un instant, vous rendez vous compte des sommes engagées ??? Des ressources que cela demanderai sans en plus aucun résultats.
Demandez donc au Titanic si une mer d’huile n’arrive jamais dans l’Atlantique Nord ...

Serge Rochain

Vous croyez sérieux d'affirmer que le foisonnement n'existe pas ? au niveau même de la France et de ses zones maritimes proches ?
Il n'y a pas besoin d'ailleurs de les mettre ces éoliennes les services météo ont des stats depuis longtemps et ce n'est pas votre certitude dogmatique qui va les modifier.
Le foisonnement au niveau rien que français sans parler de l'Europe est un fait entre 320 et 350 jours par an. Et les anticyclone d'une durée de plus de 15 jours sont très exceptionnels. Et pour ces cas extrêmes nous avons la solution depuis longtemps avec le biogaz. Les Allemands peuvent déjà tenir si besoin est pendant un mois entier chaque année avec cette seule solution.

Bruce

En émettant des tonnes de CO2... vous avez bien compris que ce n’était pas le but du jeu hein ?
Et non, je le maintient le foisonnement n’existe absolument pas en Europe non plus.

Bruce

Je pense que vous n’avez aucune idée des échelles nécessaire aux backup... le gaz fossile est obligatoire.

Serge Rochain

Je pense que vous ne savez pas ce qu'est une proportion et que 8,5% du mixe électrique pour une source d'énergie donnée, cela veut dire être capable de s'alimenter avec cette seule énergie un mois entier par an……………….. et si c'était votre seule lacune !!!!!!!!!!!!!!!!!!!

Serge Rochain

Et lorsqu'il n'ont pas de vent ils allument le charbon ?
Soit votre ignorance, soit votre mauvaise foi dogmatique est une fois de plus prise en défaut… Depuis 1990 le charbon ne fait que décroitre en Allemagne, comme le nucléaire comme on peut le voir sur le graphique de ce document statistique. Mais surtout, ce qui monte en flèche c'est les ENR

https://www.revolution-energetique.com/apres-la-sortie-du-nucleaire-lal…

Bruce qui prétend toujours que je me ramasse…. dans ses allégations, se fait ramasser sur des sources documentées systématiquement et sur tous les sujets.

Bruce

Les ENRI ONT BESOIN DE BACKUP POUR 70 % DU TEMPS OU ELLES NE FONCTIONNENT PAS !!!!
Allemagne ?? backup lignite (charbon) ou gaz !!!!!
Les émissions Allemandes diminues car ils passent de charbon à ENRI + gaz !

Source : www.electritymap.org

Serge Rochain

C'est faux et soit vous ne savez pas lire un graphique (ce qui ne m'étonnerait pas mais sauverait votre honnêteté) soit vous êtes de mauvaise foi car la courbe du charbon descend bien plus vite que ne monte la courbe du gaz qui, même si certaines centrales à charbon sont remplacées par des centrales à gaz, ces dernières sont moins polluantes et bientôt elles ne bruleront plus que du biogaz….. ce que vous ne voyez même pas venir tellement vous êtes obnubilé par l'abandon du nucléaire allemand….. etde bien d'autres payx.

Bruce

Arrêter d’halluciner mon pauvre Serge !
Regardez la réalité ! Les allemands ont besoin d’énergie pilotable (gaz ou charbon lignite) au moment où ils en ont besoin! la meilleure preuve c’est qu’ils continuent à ouvrir des centrales à charbon DATTELN 4 malgré leur 500 Milliards déjà investi qui ne servent à rien !!!
https://www.connaissancedesenergies.org/datteln-4-une-nouvelle-centrale…

Serge Rochain

Mon pauvre Bruce, vous êtes vraiment à cours d'argument
Sortir cette affaire de centrale à charbon nouvelle comme meilleure preuve de vos élucubration vous rend pathétique. Nous savons tous que cette centrale à charbon est une décision qui remonte à plus de 20 ans avant que l'Allemagne n'ait pris sa décision d'arréter également le charbon et qui devait déjà être mise en activité il y a 10 ans. De toute les façon elle pollue moins que les plus anciennes ce qui leur permettra de les arréter plus tôt.
Les allemands n'ont aucun problème particulier avec un supposé besoin de pilotage car votre "preuve" est tout à fait risible. Pour le pilotage les allemands mènent fort bien leur barque plutôt en jouant su l'import/export (a ce sujet c'est à eux que nous fournissons le moins d'énergie parmi tous nos voisin, les bilans annuels sont édifiants.).
Vous avez été incapable de démonter mon calcul de cout
Vous avez été incapables de contester les derniers prix des ENR depuis 2019 qui sont mis en évidence avec les marchés signés
Vous avez prétendu que le foisonnement pour l'éolien n'existait pas en France, aussitôt démenti par une étude portant sur 20 ans d'observations avec un retour silence radio
Vous avez failli sur toute la ligne en cherchant à démontrer l'indémontrable, car le monde entier, preuve à l'appui, investit massivement dans les ENR 10 fois plus que dans le nucléaire qui ne connait que des déboires.
Et tout ça sur des faits pas des articles d'opinion de contrepoint et de la clique de Michel Gay. Même mon ami Jancovici fait maintenant profil bas.
Allez pleurer dans votre coin

Serge Rochain

En effet Thomas, il y a bel et bien une compensation saisonnière entre solaire et éolien vous pouvez superposer les graphiques de production de ces deux sources comme je l'ai fait il y a déjà deux ans et ça colle statistiquement :
https://www.connaissancedesenergies.org/electricite-etat-des-lieux-sur-…

Pour les EPR vous n'aviez pas tort en parlant de 50 milliards, car il faut non seulement ajouter l'ensemble des coûts et surcouts par rapport aux prévision tant pour le français que pour le finlandais et les 2 anglais, mais également les millions d'euros que nous sommes condamnés à payer au titre des indemnités de retard déjà acquis au finlandais, et sans doute d'ici une dizaine d'année aux anglais (mais là je fais déjà un procès d'intention) …. mais les 50 milliards y seront sans eux.

Bruce

Encore à côté de la plaque mon ami SERGE... cette fois, c’est de la physique de base. ATTENTION il faut suivre : l’électricité est un mouvement d’électrons ... par nature il ne se stock pas. Donc votre substitution saisonnière n’est physiquement pas possible ?

PS : je veux bien votre source pour les 50 milliards de l’EPR annoncés depuis le début car sans source vos propos n’ont aucune valeurs ... ?

Serge Rochain

Ah vous êtes physicien ? Oh lala vous m'impressionnez…
Donc que les PPV produisent beaucoup quand les éoliennes produisent peu et inversement c'est pas possible en raison d'une loi physique qui s'y oppose ? Vite dites moi ça que j'apprenne enfin quelque chose de votre part.

Serge Rochain

Ah oui, c'est bien ce que je pensais vous croyez que je pensais que le Soleil brillait la nuit.
La compensation est saisonnière mais il faut lire les message au lieu de se précipiter à écrire des âneries
Vous ne lisez même pas les références que l'on vous envoie :
https://www.connaissancedesenergies.org/electricite-etat-des-lieux-sur-…

Par ailleurs, la nuit on produit pour rien, la preuve ? Il n'ont rien de mieux à faire avec les électrons nocturnes que de chauffer de l'eau pour qu'on prenne son bain à 3 heures du matin alors que les capteurs sur le toit font ça très bien dans la journée même par temps couvert.

Bruce

Puisqu’ils ne se stock pas, pourquoi intellectuellement vouloir les transférer d’une saison à l’autre ?
C’est dans le meilleur des cas stupide ou alors malhonnête...

Serge Rochain

Contrairement une fois de plus à ce que prétends le gogo de service, si l'on ne sait pas stocker l'électricité, ce que d'ailleurs nous n'avons pas besoin de faire, nous savons convertir n'importe quelle forme d'énergie en une autre et il en existe à la pelle que l'on sait stocker.
Quant aux cours d'électricité, Bruce voudra bien décliner ses références.

Bruce

Vous êtes pathétique mon pauvre Serge !
Concernant les coûts je vous laisse prendre connaissance de cet article https://www.transitionsenergies.com/edf-electricite-fournisseurs-altern…
J’espère que vous comprendrez que vos ENRI ne sont pas viable sans subvention et surtout sans MW assurés aux moments où on en as vraiment besoin... et pas juste quand le vent souffle par hasard au bon moment .

Ajouter un commentaire

Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.

Suggestion de lecture