Combien d’énergie faut-il pour dessaler de l’eau de mer ?

Dessalement d'eau

Presque trois quarts de la Terre sont recouverts d’eau et environ 97% de cette eau est salée. (©photo) 

Le dessalement ou désalinisation d’eau consiste à extraire de l’eau douce à partir d’eau salée (eau de mer ou saumâtre(1)). Il permet entre autres d’augmenter les ressources disponibles d’eau potable(2).

Théoriquement, dessaler 1 m3 d’eau moyennement salée à des conditions isentropiques (température constante) nécessite une quantité d’énergie estimée à 536 Wh. Dans les faits, les deux principaux procédés actuels de dessalement consomment 6 à 30 fois plus d’énergie :

  • la distillation(3), procédé thermique consistant à chauffer l’eau salée dans une chaudière ou à l’aide du rayonnement solaire jusqu’à évaporation. La vapeur d’eau s’échappant est condensée pour récupérer de l’eau douce. La consommation énergétique de ce procédé avoisine 15 kWh par m3 d’eau dessalée(4);
  • l’osmose inverse, procédé consistant à appliquer une pression sur un volume d’eau salée au travers d’une membrane semi-perméable retenant le sel et les autres impuretés. La consommation énergétique peut dans ce cas être réduite à environ 3,5 kWh par m3

Notons que les installations de distillation sont parfois intégrées au sein d’une centrale thermique afin de réduire les coûts du dessalement, en récupérant de l’énergie « fatale » qui serait perdue sans cette utilisation. Il est également possible d’utiliser, pour dessaler de l’eau, de l’électricité provenant d’unités de production renouvelables intermittentes aux heures de faible demande (évitant que l’électricité soit également perdue, faute de stockage).

A fin 2014, les Nations Unies comptabilisaient près de 16 000 usines de dessalement, d’une capacité totale de production de 70 millions de m3 d’eau par jour. Au total, le dessalement absorberait près de 75 TWh/an, soit l’équivalent d’environ 0,4 % de la consommation électrique mondiale(5). L’Arabie saoudite et les Émirats arabes unis sont les principaux producteurs d’eau dessalée au monde.

dernière modification le
Sources / Notes

(1) Eau légèrement à moyennement salée avec une tenue de sel de 1 à 10 g/l d’eau contre 35 g/l en moyenne dans l’eau de mer.
(2) Pour obtenir de l’eau potable, le traitement de l’eau d’un lac est beaucoup moins énergivore (moins de 0,4 kWh/m3 d’eau potable, soit près de 10 fois moins que l’osmose inverse). Rapport UN Water 2014 
(3) A simple effet ou à multiples effets (MED). C’est le procédé historique de dessalement d’eau.
(4) Le dessalement de l’eau de mer, Jean Dunglas 
(5) Nations Unies 

Site du CNRS