Newsletters des énergies

Comment se compose le parc nucléaire belge ?

Centrale nucléaire de Tihange

Vue intérieure d’un des réacteurs de la centrale nucléaire de Tihange (©Electrabel)

Le parc nucléaire belge est composé de 7 réacteurs à eau pressurisée, soit de même type (REP ou PWR en anglais) que les 58 réacteurs du parc nucléaire français. Ces réacteurs sont répartis entre 2 centrales :

  • la centrale de Doel en Flandre (à 15 km du port d’Anvers et près de la frontière néerlandaise), composée de 4 réacteurs d’une puissance cumulée de 3 054 MW ;
  • la centrale de Tihange en Wallonie (à 30 km de Liège), composée de 3 réacteurs d’une puissance cumulée de 3 153 MW.

Les réacteurs nucléaires belges, connectés au réseau entre 1974 et 1985, sont tous exploités par Electrabel, filiale du groupe français Engie (EDF possède uniquement une participation de 50% dans le réacteur Tihange 1).

En 2015, le parc nucléaire belge a généré près de 24,8 TWh, soit 46,5% de la production électrique totale du pays selon les dernières données de la CREG(1). Ce parc comptait en moyenne pour 50% à 55% de ce mix lors des années précédentes et doit la baisse de sa production en 2015(2) à l’indisponibilité de 3 réacteurs : Doel 3 et Tihange 2 (mis à l’arrêt suite à la découverte de fissures dans la paroi de leurs cuves(3)) et Doel 1 (mis à l’arrêt en février 2015 après 40 ans d’exploitation conformément à la loi en vigueur à l’époque).

Le parc nucléaire belge s’est trouvé fin 2015 au cœur de l’actualité à l’occasion du redémarrage des réacteurs Doel 3 et Tihange 2, après avoir reçu le feu vert de l’Agence fédérale de contrôle nucléaire (AFCN), équivalent belge de l’ASN(4)

Rappelons qu’une loi avait prévu en 2003 l’arrêt progressif de tous les réacteurs belges au bout de 40 ans d’exploitation, soit au plus tard en 2025 (pour les plus récents d’entre eux, Doel 4 et Tihange 3). Après plusieurs revirements, la Belgique a toutefois prolongé en novembre 2015 la durée d’exploitation de ses deux plus anciens réacteurs nucléaires de 10 ans (Doel 1 et 2)(5).

Répartition des réacteurs nucléaires belges

Localisation des réacteurs nucléaires belges (©Connaissance des Énergies)