Newsletters des énergies

GNL : un « choc de demande » dans les marchés émergents

  • Source : Ifri

Après un ralentissement entre 2012 et 2014, le commerce mondial de gaz naturel liquéfié (GNL) s’est rapidement développé au cours des 3 dernières années (près de 290 Mt en 2017), comptant pour près de 35% des flux de gaz naturel dans le monde en 2017. S’il est souvent question du Japon, de la Chine et de la Corée du Sud (les trois principaux importateurs actuels de GNL), de nombreux autres pays importent désormais du gaz naturel liquéfié, en profitant des prix bas et de la flexibilité des installations flottantes de stockage et de regazéification (FSRU).

Dans cette étude en anglais publiée le 12 juin par le Centre Énergie de l’Ifri, Sylvie Cornot-Gandolphe(1) présente les principaux facteurs expliquant le développement de nouveaux marchés GNL dans les « pays émergents ». Elle s’interroge sur l’évolution de la demande future de ces zones et sur leur impact sur le marché mondial du GNL.

Cette étude prend en considération 33 marchés « nouveaux et émergents », 17 pays parmi eux important d’ores et déjà du GNL (Pakistan, Thaïlande, Argentine, Chili, Egypte, Koweït, etc.). Ces derniers jouent un rôle croissant sur le marché mondial du GNL, après avoir compté pour les trois quarts de la hausse de la demande globale de gaz naturel liquéfié entre 2014 et 2016. La consommation de GNL de ces pays, aux niveaux de développement et aux contraintes variés, a quasiment quintuplé depuis 2010 et avoisine aujourd’hui la demande chinoise.

D’ici à 2030, Sylvie Cornot-Gandolphe considère que la demande de GNL des pays considérés pourrait encore « tripler, voire quadrupler » (en atteignant 122 à 184 Mt/an) et dépasser la demande des importateurs asiatiques traditionnels (138 Mt en 2017 pour le groupe « Japon/Corée du Sud/Taïwan) dont la demande pourrait stagner, voire diminuer à cet horizon.

Flux de gaz naturel en 2016
En 2016, les flux de GNL ont permis de transporter 347 milliards de m3 de gaz naturel (volume à l'état gazeux). En 2017, ils ont compté pour 34,7% des flux totaux de gaz naturel dans le monde selon BP (©Connaissance des Énergies)

Lire l'étude :
GNL dans les nouveaux marchés émergents
Sources / Notes
  1. Consultante indépendante sur l’énergie et les matières premières, Sylvie Cornot-Gandolphe est entre autres chercheuse associée à l’Ifri depuis 2012.