Raffinage naphta

Dans les raffineries, une distillation du pétrole brut permet de le séparer en différentes coupes dont le naphta. (©photo)

Le naphta est un mélange liquide d’hydrocarbures légers, c'est-à-dire de molécules constituées d’atomes de carbone et d’hydrogène (en faible nombre). Il est principalement issu du raffinage du pétrole brut, sert de matière première à la pétrochimie.

Dans les raffineries, le pétrole brut est chauffé en bas de hautes colonnes de distillation. Les différents hydrocarbures qu’il contient passent à l’état gazeux. Leur température décroissant au fur et à mesure de la montée dans la tour, chaque type d’hydrocarbure va se liquéfier à un niveau donné, ce qui permet de récupérer différentes « coupes ». Le naphta fait partie des coupes dites légères : il se retrouve vers le haut de la colonne de distillation (les GPL se retrouvent tout en haut).

Notons que l’on distingue plus précisément le naphta léger du naphta lourd en fonction de leur température d’ébullition. La composition des différents types de naphta est assez proche de celle de l’essence. Le naphta peut être incolore ou de couleur brune. Il est principalement utilisé dans la pétrochimie. Il permet notamment de produire de l’éthylène et du propylène, qui permettent eux-mêmes de produire des matières plastiques.

Au total, 15 à 30% du pétrole brut est transformé en naphta dans les raffineries. Près de 100 millions de tonnes de naphta sont échangées chaque année dans le monde(1). Notons que le naphta ne doit pas être confondu avec le naphte qui désigne les affleurements de pétrole ou de bitume au Moyen-Orient et en Asie.