Rolls-Royce renoue avec les profits et voit un début de reprise dans l'aviation

  • AFP
  • parue le

Le groupe industriel britannique Rolls-Royce, spécialisé dans les moteurs d'avion, a annoncé jeudi un retour dans le vert avec un bénéfice de 393 millions de livres au premier semestre grâce à sa restructuration et au début de reprise dans l'aviation.

Rolls-Royce, qui profite par ailleurs de la bonne tenue de ses activités dans la défense et l'énergie, avait essuyé une perte nette de 5,4 milliards de livres sur la même période un an plus tôt, selon un communiqué.

Le groupe observe une "amélioration" dans sa branche de fabrication d'avions pour l'aéronautique, avec une "reprise" de l'activité que ce soit pour les voyages privés ou les compagnies aériennes.

Il note toutefois que les voyages internationaux rebondissent plus progressivement, du fait notamment des restrictions de déplacement qui persistent.

Son chiffre d'affaires a lui reculé de 9% à 5,16 milliards de livres, reflétant les perturbations dans l'aviation du début d'année.

Rolls-Royce améliore ses résultats surtout grâce à son plan de restructuration lancé pour faire face à la crise sanitaire.

Ces réductions de coûts passent essentiellement par une baisse des effectifs, 8.000 salariés ayant déjà quitté le groupe.

Le groupe entend atteindre son objectif d'économies de coûts d'un milliard de livres sur 2021 par rapport à 2019. Il va supprimer au total au moins 9.000 postes.

"Les bénéfices de notre programme de restructuration dans l'aéronautique civil se traduisent par une moindre consommation de trésorerie et une meilleur efficacité opérationnelle", note Warren East, directeur général.

Ces mesures, associées à l'augmentation de ses liquidités, "nous rendent confiants dans notre capacité à affronter les incertitudes sur le rythme de reprise des voyages internationaux et à bénéficier du rebond qui arrivera", selon lui.

Dans le même temps, Rolls-Royce se déleste d'activités, avec un objectif de cessions d'au moins 2 milliards de livres, dont la vente du fournisseur espagnol ITP Aero.

Le marché accueillait quant à lui favorablement la publication. Le titre gagnait 3,14% vers 09H30 GMT à la Bourse de Londres dans un marché stable.

Le groupe pense pouvoir renouer avec des flux de trésorerie positifs, autrement dit arrêter de brûler des liquidités, au cours du second semestre. Cela lui permettra de limiter à 2 milliards de livres les sorties de trésorerie en 2021, par rapport aux 4,2 milliards de 2020.

"Le groupe gagne surtout de l'argent grâce à la fabrication et la maintenance de moteurs d'avions long-courriers", un secteur qui souffre beaucoup, et redresser la barre concernant sa trésorerie est donc "une nouvelle bienvenue", souligne Laura Hoy, analyste chez Hargreaves Lansdown.

Elle rappelle toutefois que "le groupe a reconnu qu'il a besoin que le trafic de passagers revienne à au moins 80% de ses niveaux pré-pandémie pour tenir ses objectifs de long terme et faire rentrer des liquidités", ce qui semble encore incertain compte tenu des incertitudes sur la reprise du transport aérien.

jbo/abx

Ajouter un commentaire

Suggestion de lecture