Une usine de raffinage de lithium en projet près de Berlin

  • AFP
  • parue le

L'Allemagne va accueillir en 2024 une usine de raffinage de lithium, un élément essentiel des batteries, construite par le groupe canadien Rock Tech Lithium qui y investira 470 millions d'euros, permettant au pays de conforter la transition de son puissant secteur automobile.

L'usine, qualifiée par le groupe de "première en Europe", sera située dans la ville de Guben, dans le Brandebourg (est), non loin de Berlin, et permettra de fournir suffisamment de lithium raffiné pour construire "500 000 automobiles par an", a indiqué Rock Tech dans un communiqué lundi.

Le début de la production est "prévu en 2024", selon le groupe, qui devrait investir "470 millions d'euros" pour ce projet. Le site occupera "160 techniciens, ingénieurs et équipe de production", qui assureront "toutes les étapes de production du raffinage du lithium".

Le lithium, un élément essentiel de la fabrication de batteries électriques pour voitures, doit être raffiné pour être utilisé ensuite dans un processus industriel. L'installation de cette usine permettra à l'Allemagne de compléter la chaîne de valeur menant à la production de batteries électriques.

Le lithium raffiné à Guben sera importé du Canada où Rock Tech exploite une mine, selon le quotidien économique Handelsblatt. "Avec Rock Tech, nous renforçons notre position de future centre de l'e-mobilité en Europe", s'est félicité le ministre de l'Economie du Brandebourg, Jörg Steinbach.

La région accueille déjà la première usine européenne de batterie et d'automobile du géant américain Tesla, qui sera située à 80 km de cette installation. Celle-ci devrait produire 500 000 véhicules par an, avec un début de production dès décembre, si les autorités allemandes donnent leur agrément définitif. "La région offre les meilleures conditions pour devenir un endroit central pour la chaîne de production des batteries", a indiqué Rock Tech Lithium dans un communiqué.

L'Allemagne, veux devenir un leader européen de la production de batteries et de voitures électriques dans les prochaines années et concentre déjà une partie importante des 38 projets d'usines de batteries prévus en Europe, avec entre autres Volkswagen qui s'est associé au suédois Northvolt, ou un projet de cellules du chinois CATL à Erfurt (est).

Le pays explore également la possibilité d'exploiter, via la géothermie, d'importantes réserves de lithium localisées dans la vallée du Rhin.

Ajouter un commentaire

Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.

Suggestion de lecture