La longue marche de l'accès à l'électricité

parue le
Accès à l'électricité

En Ouganda, 22% de la population avait accès à l’électricité en 2017, et seulement 11% dans les zones rurales selon le rapport Tracking SDG7. (©Pixabay)

Près de 840 millions de personnes n’avaient toujours pas accès à l’électricité dans le monde en 2017, selon le rapport Tracking SDG7(1) publié le 22 mai par l’Agence internationale de l’énergie (AIE) conjointement avec l’Irena, l’ONU, la Banque mondiale et l’OMS. État des lieux.

Accès à l’électricité : des progrès notables mais insuffisants en Afrique subsaharienne

Entre 2010 et 2017, 920 millions de personnes supplémentaires dans le monde ont « obtenu un accès à l’électricité » selon les dernières données du rapport Tracking SDG7. Durant cette période, la part de la population mondiale ayant accès à l’électricité est passée de 83% à 89%. Compte tenu de la hausse continue de cette population (en particulier dans les zones en développement dépourvues d’accès à l’électricité), l’accès universel à l’électricité est toutefois encore une cible lointaine.

D’ici à 2030, un accès universel à l’électricité - qui constitue l’un des Objectifs de Développement Durable (ODD) de l’ONU(2) - pourrait être atteint si le taux d’électrification se poursuivait au rythme observé entre 2015 et 2017 (avec une hausse moyenne du nombre de personnes ayant accès à l’électricité de 153 millions par an). Toutefois, « la connexion des dernières populations non desservies sera probablement plus difficile que les efforts passés, ces populations vivant dans des zones reculées ou dans des villes surpeuplées », constate le rapport Tracking SDG7.

L’Afrique subsaharienne souffre du « plus grand déficit d’accès », avec encore 573 millions de personnes, soit une personne sur deux dans cette zone, n’ayant pas accès à l’électricité en 2017 (et en particulier moins de 20% de la population au Burundi, au Malawi, au Niger, en République démocratique du Congo et au Tchad). À l’horizon 2030, près de 90% des personnes n’ayant pas accès à l’électricité pourraient être situées dans cette région du monde (sur un total de 650 millions de personnes selon les estimations « sans des actions plus soutenues »). Des efforts importants d’électrification sont en revanche constatés en Asie centrale et du sud (Inde, Bangladesh, Myanmar) où 91% de la population avait désormais accès à l’électricité en 2017.

Accès à l'électricité
La population n’ayant pas accès à l’électricité dans le monde est passée de 1,2 milliard de personnes en 2010 à environ 840 millions de personnes en 2017. (©Connaissance des Énergies, d’après rapport Tracking SDG7)

Le rapport Tracking SDG7 déplore par ailleurs le fait que 2,9 milliards de personnes dans le monde (soit 39% de la population totale) n’avaient toujours pas accès en 2017 à des technologies et des combustibles « propres » pour cuisiner. Il est rappelé les nombreux avantages associés à cette transition vers une cuisson propre, en particulier sanitaires (3,8 millions de « décès prématurés » liés à la pollution de l’air intérieur pourraient chaque année être évités selon le rapport) et environnementaux (baisse des émissions de gaz à effet de serre, réduction de la déforestation, etc.).

Énergies renouvelables et efficacité énergétique

Outre l’accès à l’électricité et aux moyens de cuisson « propres », le rapport Tracking SDG7 se réfère au développement des énergies renouvelables et à l'amélioration de l’efficacité énergétique qui font également partie du 7e objectif de développement durable des Nations unies.

Les énergies renouvelables (EnR) ont compté pour environ 17,5% de la consommation d’énergie finale dans le monde en 2016 selon les dernières donnés disponibles. La contribution des EnR dites « modernes » (c’est-à-dire hors usages traditionnels de la biomasse) dans le mix énergétique mondial était toutefois encore limitée à 10,2% cette année-là. En matière d’électricité, la part des EnR s’est élevée à 24% du mix mondial de production en 2016, l’hydroélectricité comptant à elle seule pour deux tiers de la contribution des filières renouvelables. Le rapport note par ailleurs que la part des EnR reste encore très faible dans les transports (3,3% en 2016).

En matière d’efficacité énergétique, le rapport Tracking SDG7 précise que l’intensité énergétique (consommation d’énergie primaire par point de PIB) avoisinait 5,1 MJ/$ au niveau mondial en 2016, contre 5,9 MJ/$ en 2010. Malgré des améliorations « continues » au cours des dernières années, les progrès se seraient « significativement ralentis » en 2017 et 2018 selon les dernières estimations.

Pour atteindre les différentes cibles du 7e Objectif de développement durable des Nations unies, le rapport Tracking SDG7 estime qu’il serait nécessaire de « plus que doubler les investissements dans le secteur de l’énergie ». Entre 2018 et 2030, les investissements pour étendre l’accès à l’électricité devraient être portés à 55 milliards de dollars par an tandis que les dépenses en faveur du développement des énergies renouvelables et de l’amélioration de l’efficacité énergétique devraient respectivement avoisiner 700 milliards de dollars et 600 milliards de dollars par an, recommande le rapport.

Carte de l'accès à l'électricité
Seule 9% de la population du Burundi avait accès à l'électricité en 2017. (©Connaissance des Énergies, d’après rapport Tracking SDG7)