Orano signe un partenariat avec l'Ouzbékistan pour y développer des activités d'exploration et d'exploitation d'uranium

  • AFP
  • parue le

Le groupe nucléaire Orano a annoncé mercredi la signature d'un partenariat avec l'Ouzbékistan pour y développer des activités d'exploration et d'exploitation d'uranium.

L'entreprise française, ex-Areva, détiendra 51% d'une coentreprise dont les 49% restant appartiendront au Comité d'État pour la géologie et les ressources minérales (GoscomGeology) ouzbèke. "Cet accord formalise la volonté des deux parties de collaborer sur des projets miniers dans le domaine de l'uranium en Ouzbékistan, notamment dans la région de Navoï au coeur de la province uranifère du Kyzylkoum, située en zone désertique", explique Orano dans un communiqué.

Les deux partenaires prévoient d'y mener des travaux de sondage pour "améliorer le niveau de classification des ressources déjà identifiées par GoscomGeology" et éventuellement découvrir de nouvelles ressources en uranium, minerai utilisé pour faire fonctionner les centrales nucléaires.

Le démarrage des premiers travaux de terrain est prévu au premier semestre 2020. Orano est une entreprise issue de la restructuration de l'ex Areva et désormais recentrée sur le cycle du combustible nucléaire. Ce nouvel accord "s'inscrit dans la diversification géographique des activités minières du groupe", a souligné Nicolas Maes, directeur de l'activité Mines d'Orano, cité dans le communiqué.

Orano exploite déjà de l'uranium au Canada, au Kazakhstan et au Niger mais l'activité a été ralentie ces dernières années en raison de la déprime des cours de l'uranium.

Ajouter un commentaire