Newsletters des énergies

« La France ne produit pas de pétrole »

Pétrole Guyane

Le gisement pétrolifère de Zaedyus a été découvert au large de la Guyane française en septembre 2011. (©photo)

Il est erroné de penser que la France ne produit pas de pétrole ou qu’elle n’en possède pas. Elle produit du pétrole depuis plus d’un demi-siècle, principalement dans le Bassin parisien et en Aquitaine.

Les premiers gisements français de pétrole ont été découverts à proximité du village de Lacq (Pyrénées-Atlantiques)(1) en 1949 et à Parentis (Landes) en 1954. Depuis 1958, des gisements de pétrole sont également exploités dans le Bassin parisien. Plus de 2 000 puits ont été forés dans cette région géologique sédimentaire(2). Entre 1958 et 2010, près de 285 millions de barils de pétrole en ont été extraits.

La production française de pétrole brut est toutefois très modeste aujourd'hui. En 2015, elle s'est élevée à près de 840 000 tonnes de brut(3), ce qui permet de satisfaire moins de 1% de la consommation nationale. Cette production se répartit entre le Bassin parisien (62,6% de la production nationale en 2015), l’Aquitaine (36,9%) et l’Alsace (0,5%).

Au cours des dernières années, des ressources en outre-mer et les hydrocarbures non conventionnels ont suscité des attentes pour relever le niveau de production de brut en France. En septembre 2011, un gisement profond de pétrole de grande importance(4) a été annoncé au large de la Guyane française mais il n'a pas conduit à ce jour à l'identification d'un gisement économiquement exploitable(5). En France métropolitaine, les ressources estimées en huile de schiste dans le Bassin parisien excéderaient par ailleurs largement celles de pétrole conventionnel actuellement exploitées(6).

Le Plan Climat présenté à l'été 2017 par Nicolas Hulot, ministre de la transition écologique et solidaire, prévoit l'interdiction de tout nouveau permis d’exploration ou d’exploitation d’hydrocarbures (conventionnels et non conventionnels). Des négociations doivent être initiées pour les droits déjà acquis afin que la France ne produise plus d’hydrocarbures sur son territoire à l’horizon 2040. Le projet de loi relatif à cette interdiction est en discussion à l'Assemblée nationale en octobre 2017. A titre indicatif, 46 permis de recherches d'hydrocarbures (exploration) et 64 concessions (production) sont actuellement en cours de validité en France.