Newsletters des énergies

« Une centrale thermique utilise toujours du combustible fossile »

Centrale thermique

Les centrales thermiques comportent souvent de grandes cheminées d'évaporation. (©EDF-Jean-Luc Petit)

Lorsque l’on parle de production électrique, il est courant que les termes « thermique » et « fossile » soient rapprochés. Or, une centrale thermique est une centrale qui produit de l’électricité à partir d’une source de chaleur mais pas nécessairement à partir d’un combustible fossile.

Le fonctionnement d’une centrale thermique consiste à produire de la vapeur qui actionne une turbine couplée à un alternateur. On distingue 3 types de centrales thermiques selon l’origine de la source de chaleur :

  • les centrales exploitant de la chaleur issue de l’énergie nucléaire : la chaleur provient actuellement de la fission de noyaux d’uranium 235 ou de plutonium 239 ;
  • les centrales exploitant de la chaleur « renouvelable » : la chaleur peut-être issue du sous-sol (centrales géothermiques) ou du rayonnement du Soleil que l’on concentre (centrales solaires thermodynamiques) ;
  • les centrales, dites « à flamme », exploitant de la chaleur issue de la combustion d’un composé carboné : le combustible, brûlé dans une chaudière, est souvent fossile (centrales à charbon, à gaz(1), au fioul). Les centrales à biomasse et celles brûlant des déchets (industriels, agricoles ou ménagers) font toutefois également partie de cette catégorie de centrales.

Précisions que plus de 80% de l’électricité générée en France est actuellement fournie par des centrales « thermiques ». La part d’électricité restante est essentiellement générée par les centrales hydrauliques, les éoliennes et les centrales photovoltaïques.