Énergie : retour sur quelques actualités marquantes de la période estivale

parue le
Actualité énergétique

©Pixabay

Connaissance des Énergies a retenu pour vous une sélection d'informations, dont certaines auraient pu vous échapper au cours des dernières semaines. La rédaction vous souhaite à toutes et à tous une bonne rentrée pleine d’énergie.

Rapport du GIEC : nouveau coup de chaud au cœur de l'été

Les experts du GIEC (Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat) ont publié le 9 août le rapport du Groupe de travail I dit « Changement climatique 2021: les éléments scientifiques »(1). Il s'agit du premier volet du sixième Rapport d’évaluation du GIEC, dont la publication s’achèvera en 2022.

Cette publication rappelle qu' « à moins de réductions immédiates, rapides et massives des émissions de gaz à effet de serre, la limitation du réchauffement aux alentours de 1,5 °C, ou même à 2 °C, sera hors de portée »(2). Une « alerte rouge » qui doit « sonner le glas » des énergies fossiles selon les termes du secrétaire général des Nations unies Antonio Guterres.

Loi « Climat et résilience » : un accord en commission mixte paritaire

L'Assemblée nationale et le Sénat ont définitivement adopté le projet de loi « Climat et résilience » le 20 juillet dans le cadre d’une commission mixte paritaire. Parmi les mesures phares mises en avant par le ministère de la Transition écologique figurent entre autres l'interdiction de mettre en location les logements les plus mal isolés (à partir de 2025 pour les logements classés « G » par le nouveau diagnostic de performance énergétique, 2028 pour les logements classés « F » et 2034 pour ceux classés « E »), ainsi que l'interdiction des vols domestiques en cas d'alternative en train de moins de 2h30. Ce texte législatif fait suite aux travaux de la Convention citoyenne pour le climat dont il reprend une partie des propositions.

Le Conseil constitutionnel a été saisi fin juillet par plus de 60 députés estimant que la loi priverait « de garanties légales le droit de vivre dans un environnement équilibré et respectueux de la santé ». Dans son verdict rendu le 13 août, le Conseil constitutionnel juge le texte de loi « partiellement conforme » à la Constitution (avec 14 articles non conformes(3)).

OPEP+ : un compromis pour remonter la production de pétrole

Les producteurs de pétrole réunis au sein de « l’OPEP+ » sont parvenus à un accord le 18 juillet dernier, annonçant une remontée de 400 000 barils par jour de leur production cumulée au mois d’août 2021. Une réunion de l’OPEP+ avait été précédemment annulée début juillet en raison de désaccords internes, alors que les Émirats arabes unis faisaient pression pour augmenter leur quota de production.

EDF : pas de réorganisation avant la fin du quinquennat

Le gouvernement a annoncé fin juillet n’être pas parvenu à un accord global avec la Commission européenne au sujet du projet de réforme du groupe EDF (baptisé « Hercule », puis « Grand EDF »). Paris et Bruxelles s'opposaient notamment sur le degré de séparation entre les trois différentes entités d'EDF qui auraient été créées avec la réforme : la France souhaitait que son champion reste « intégré » tandis que les services de la concurrence à la Commission souhaitaient une séparation plus étanche. Le projet de réorganisation d'EDF est reporté après l’élection présidentielle de 2022.

Nord Stream 2 : des engagements de Berlin vis-à-vis de l'Ukraine

Les États-Unis et l’Allemagne ont annoncé le 21 juillet un accord pour clore leur différend au sujet du gazoduc Nord Stream 2 reliant la Russie à l'Allemagne(4). Berlin s’engage entre autres à soutenir les négociations pour que du gaz russe continue de « transiter par l'Ukraine après 2024 » (échéance actuelle de l’accord de transit entre Russie et Ukraine), mais également à soutenir la transition énergétique en Ukraine en créant un fonds vert dédié(5).

Et aussi...

Et vous, avez-suivi l'actualité énergétique cet été ? Nous vous invitons à partager sur nos réseaux sociaux les faits qui vous semblent les plus marquants.

Sources / Notes
  1. « Le rapport du Groupe de travail I expose la compréhension physique la plus récente du système climatique et du changement climatique, réunissant les derniers progrès de la science du climat et conjuguant les multiples éléments probants apportés par le paléoclimat, les observations, l’analyse des processus et les simulations à l’échelle mondiale et régionale. Il montre comment et pourquoi le - 4 - climat change et témoigne d’une meilleure compréhension de l’influence humaine sur un large éventail de caractéristiques climatiques, dont les phénomènes extrêmes. Une plus grande place est donnée aux informations régionales utiles pour évaluer les risques climatiques ».
  2. Le réchauffement de 1,5°C par rapport à l'ère préindustrielle pourrait même être atteint autour de 2030 selon les dernières projections du GIEC.
  3. Articles 16, 34, 38, 84, 102, 105, 152, 161, 168, 195, 204, 221, 235 et 255.
  4. Très critiques à l'égard de Nord Stream 2, les États-Unis craignent que le gazoduc renforce l’emprise de la Russie sur le secteur énergétique européen mais l'administration américaine a annoncé fin mai qu'elle renonçait à sanctionner Nord Stream 2 AG, chargée d'exploiter le gazoduc, levant un obstacle essentiel à sa mise en service.
  5. Dans la déclaration commune de l'Allemagne et des États-Unis, des sanctions à l’encontre de Moscou sont évoquées « si la Russie devait tenter d'utiliser l'énergie comme une arme ou commettre d'autres actes agressifs à l'égard de l'Ukraine ».
  6. Le laboratoire déclare avoir réussi à « produire un point chaud du diamètre d'un cheveu, générant plus de 10 quadrillions de watts de puissance de fusion, pendant 100 trillionièmes de secondes ». C'est huit fois plus d'énergie que lors de précédentes expériences réalisées au printemps. 

Sur le même sujet