Qui sont les principaux exportateurs mondiaux de GNL ?

Importateurs et exportateurs de GNL

Le Qatar et l'Australie comptent à eux seuls pour plus de 43% des exportations mondiales de GNL. (©Qatargas) 

Selon les dernières données disponibles(1), 21 pays exportent du gaz naturel liquéfié (GNL) dans le monde, dont 9 en Afrique et au Moyen-Orient. Pour rappel, le transport du gaz naturel sous cette forme liquéfiée, à une température d’environ - 161°C, permet de réduire le volume du gaz d’un facteur avoisinant 600.

Six pays exportent à eux seuls près des trois quarts des volumes de GNL transitant annuellement dans le monde :

  • le Qatar : 21,9% des exportations mondiales de GNL en 2019 ;
  • l’Australie : 21,3% ;
  • les États-Unis : 9,5% ;
  • la Russie : 8,2% ;
  • la Malaisie : 7,4% ;
  • le Nigéria : 5,9%.

Tous disposent par définition d’une façade maritime : le transport du GNL par navire méthanier permet de s’affranchir partiellement des contraintes géographiques et géopolitiques. Notons que l’île de Trinité-et-Tobago, 8e exportateur mondial de GNL, ne dispose pas de gazoducs la reliant aux pays voisins et peut uniquement exporter du gaz naturel sous forme liquéfiée à l’heure actuelle.

L’Australie a pour objectif de dominer le marché du GNL et pourrait dépasser le Qatar en 2020, avec la montée en puissance de nouveaux projets (Prelude FLNG). Les États-Unis ont également mis en service de nombreuses installations de liquéfaction depuis 2018 (Cameron, Corpus Christi, Cove Point, Elba Island, Freeport, etc.) pour augmenter les exportations d'une partie de leur production de gaz de schiste sous forme liquéfiée (la première livraison de GNL américain vers l'Union européenne a eu lieu en avril 2016 au Portugal). Les autres 

Près de 70% de la demande mondiale de GNL provient d’Asie, les principaux pays importateurs étant le Japon, la Chine et la Corée du Sud.

Importations et exportations de GNL par pays
Le Qatar, l'Australie et les États-Unis ont compté à eux trois pour 52,7% des exportations mondiales de GNL en 2019. (©Connaissance des Énergies)

Sur le même sujet