Les cours dédiés aux sujets climat-énergie dans l'enseignement supérieur

  • Source : The Shift Project

Alors même que les enjeux climat-énergie « n'ont jamais été aussi prégnants », les cours dédiés à ces sujets(1) dans l'enseignement supérieur en France sont encore trop peu nombreux, déplore The Shift Project. Dans une analyse basée sur 34 établissements(2), le think tank constate que 76% des formations ne proposent aucun cours sur les enjeux climat-énergie.

Le rapport ci-après, publié le 24 mars, présente « un état des lieux de la manière dont ces sujets sont abordés » et lance un appel - en particulier auprès des directeurs d'établissements - pour davantage mobiliser la communauté de l'enseignement supérieur et permettre « le développement massif et rapide de l'enseignement des enjeux climat-énergie » (aujourd'hui freiné par le cloisonnement des disciplines).

The Shift Project recommande entre autres la mise en place d'une « Stratégie de l'enseignement supérieur pour le climat » par l'État, qui limite aujourd'hui son action au niveau de l'éducation primaire et secondaire dont il définit les programmes. Cette stratégie s'accompagnerait d'un soutien aux établissements développant des cours sur les enjeux climats-énergie et de la création d'« un observatoire national pour suivre le processus ». Le rapport note également l'intérêt pour l'État d'identifier ses propres besoins en compétences sur les sujets énergie-climat et d'intégrer ces derniers dans les concours de la fonction publique.

Le MESRI (ministère de l'enseignement supérieur, de la recherche et de l'innovation) pourrait pour sa part développer des financements pour aider les établissements dans leurs démarches, jouer un rôle d'animation de réseau, ou encore créer la fonction de Vice-président Climat dans les universités pour mieux prendre en compte les enjeux climat-énergie dans les enseignements.

Pour faciliter le travail des enseignants, The Shift Project suggère par ailleurs la création d'un centre de ressources sur les sujets climat-énergie, « matérialisé par une plateforme web permettant le partage de supports pédagogiques entre les parties prenantes ». Le think tank envisage de réaliser d'autres publications consacrées à la prise en compte des enjeux climat-énergie dans les formations liées à la culture, à la santé ou encore à la finance.

Formations énergie dans l'enseignement supérieur
Selon The Shift Project, ce sont les écoles d'ingénieurs et de commerce qui proposent le plus de formations abordant les enjeux climat-énergie. (©Connaissance des Énergies, d'après The Shift Project)

Lire le rapport  :
Les enjeux climat-énergie dans l'enseignement supérieur
Sources / Notes
  1. « The Shift Project considère l’enjeu climatique comme la colonne vertébrale permettant de comprendre et d’aborder les nombreux sujets environnementaux qui lui sont liés (le déclin de la biodiversité, les ressources en eau, etc.). [...] La problématique énergétique constituant un des vecteurs fondamentaux du changement climatique, et le premier déterminant du développement de nos économies, il est considéré que le premier sujet ne peut être rigoureusement traité qu’en association avec le second. Suivant ce raisonnement, The Shift Project a choisi de singulariser les enjeux climat-énergie au sein des questions environnementales dans une acceptation plus large ».
  2. 12 écoles d'ingénieurs, 6 écoles de commerce, 6 écoles formant des hauts-fonctionnaires, 4 universités et une sélection de 6 autres établissements.