Newsletters des énergies

« Les pays nordiques émettent moins de gaz à effet de serre que les autres pays européens »

Gaz à effet de serre pays nordiques

L'Islande et la Norvège font partie des plus gros consommateurs d'électricité par habitant dans le monde mais leur mix est dit « décarboné ». (©photo)

Malgré la part importante des énergies renouvelables dans leurs mix énergétiques, les 5 pays dits « nordiques », c'est-à-dire l’Islande, le Danemark, la Norvège, la Suède et la Finlande(1), émettent en moyenne davantage de gaz à effet de serre par habitant que les autres pays européens.

D’après les données de l’EEA(2), les 28 pays de l'UE ont émis en moyenne 8,4 tonnes de gaz à effet de serre « équivalent CO2 » par habitant en 2014. Parmi les 5 pays nordiques, seule la Suède, qui a instauré une taxe carbone dès 1991, a un niveau d'émissions inférieur à cette moyenne avec seulement 5,6 tonnes par habitant. L’Islande fait partie des pays européens (hors UE comme la Norvège) émettant le plus de gaz à effet de serre par habitant (15,8 tonnes par habitant). Suivent ensuite la Finlande (10,8 t/hab.), la Norvège (10,3 t/hab.) et le Danemark (9,1 t/hab.).

Pour des raisons climatiques, ces pays consomment beaucoup d’énergie pour le chauffage et l’éclairage. En Finlande et au Danemark, les énergies fossiles occupent encore une part importante du mix électrique et leurs émissions pèsent sur le bilan carbone. Elles sont également utilisées pour pallier l’intermittence des parcs éoliens, atténuant l’impact positif que ceux-ci peuvent avoir sur ce bilan.

En Islande et en Norvège, la production d'électricité est quasiment exclusivement assurée par des centrales hydrauliques ou géothermiques et a un impact négligeable sur les émissions de gaz à effet de serre. Ces dernières sont, en Islande, essentiellement imputables à des procédés industriels énergivores (production d’aluminium) et au transport individuel. En Norvège, le secteur pétrolier émet près d'un quart de la totalité des émissions de gaz à effet de serre.